Livres, vidéos, podcasts...

[Vidéo] Souffrance à l’adolescence : à quoi être attentif ?

Dans cette vidéo, Philippe Lacadée (04:01) parle de la souffrance des adolescents qui utilisent leur corps comme moyen d'expression.  Une adolescente confie  "donner un visage à la douleur d'existence"  en se brulant  les bras avec une  cigarette.  Les violences faites à leur corps témoignent d'une souffrance. 

Les rituels sociaux qui permettaient de délimiter symboliquement le corps ayant disparus, les adolescents cherchent par eux-mêmes à la fois à se marquer, ou à extraire quelque chose « en trop ».

[Vidéo] Faut-il prendre l’adolescent « au mot » ?

Philippe Lacadée, psychiatre, interroge la manière dont les adolescents se disent : mots et maux sont à entendre dans un même mouvement de signes souffrance tels les scarifications, le recourt aux drogues... Faute de mots, naissent les maux. Par défaut de capacité de symbolisation (quel mot désigne quoi ?) certains adolescents manquent de mots pour dire, pour se dire. D'autres utilisent les mots pour couper la relation à l'autre, à leurs éducateurs, au risque que si on les laisse faire, qu' ils s'enferment dans une bulle narcissique.

[Vidéo] L’adolescence : une transition de l’enfance à l’âge adulte

Dans cet entretien, Philippe Lacadée, psychiatre, psychanalyste (05:17) évoque l'adolescence à l'image d'un tunnel. Le moment d'une transition nécessairement créative pour tout adolescent aux fins de construire sa singularité. L'école est un lieu qui doit accueillir cette singularité pour l'accompagner vers l'émancipation.

[Vidéo] La mort périnatale d’un enfant suspend le processus de parentalité

Dans cet entretien Pascale Gustin (05:56) explique comment les parents d'un enfant mort en période périnatale accèdent à leur statut de parent, mobilisé par tout un tas de décisions qu'ils vont devoir prendre pour leur enfant. 

Et comment la parentalité continue bien au-delà du décès de l'enfant, comment ce dernier va occuper une place dans l'esprit de ses parents... 

[Vidéo] Quelle est la place de l’adulte dans le jeu libre de l’enfant ?

Pascale Gustin (4:44) explique comment au cours du développement de l'enfant la place de l'adulte dans le jeu libre devient de plus en plus distante. 
Mais, à tout âge, les enfants ont besoin que les adultes balisent leur jeu : "Tu peux jouer dehors mais jusqu'à tel endroit", "Tu peux jouer jusque 4h, après on mange", "Tu dois partager tes jeux avec ton copain"... C'est ce cadre sécurisant et de plus en plus souple au fil du temps qui permet aux enfants d'explorer, de jouer... 

[Vidéo] La cour de récréation : espace de jeu, espace d’ennui

Pascale Gustin (04:28) décrit le microcosme que représente une cours de récréation. Celles-ci ont beaucoup évolué avec le temps. Les récréations, ou temps de re-création, sont des moments qui doivent permettre aux enfants de libérer leur motricité, de faire des choses par eux-mêmes et pour eux-mêmes. Pour que la magie opère et qu'ils puissent profiter pleinement de ces temps, jouer, créer, rêver... quelques supports sont souvent les bienvenus. Sans matériel, leur corps et celui des autres deviennent des supports de jeu ; ils courent,  grimpent... 

[Vidéo] Ouvrir l’enfant à l’ennui

Pascale Gustin explique combien parents et enfants gagnent à s'autoriser des espaces à eux, des espaces pour rêvasser, jouer, se reposer... Aujourd'hui, la société encourage le mouvement et l'occupation perpétuels, et les parents, pris dans ce mouvement, supportent difficilement de voir leurs enfants "ne rien faire'. Or, pas besoin d'être continuellement en mouvement pour être vivant. [02:15]

[Vidéo] Les métiers de l’éducation et du soin, témoins d’une crise de civilisation

Roland Gori qualifie de « professions canari »,  les professions relevant des secteurs de l’éducation, du social …à l’image des canaris  qui dans le mines, annonçaient les coups de grisou.

L’explosion aujourd’hui relève de la primauté de la rentabilité sur l’humain : crise de la civilisation due  à l’extension des modèles financiers de l’économie libérale à la gestion des questions humaines.

[Vidéo] Les effets du culte de la performance sur les fonctions éducative et sociale

Un entretien vidéo avec Roland Gori, Professeur honoraire de Psychopathologie clinique et psychanalyste qui explique en quoi le culte de la performance imprime une certaine vision de l’humanité. Il soutient la nécessité d'une réflexion sur la position éducative pour sans cesse remettre l’humain au centre de sa singularité, avec ses forces et fragilités.

 

Partager