Rites de virilité à l’adolescence

Il s’agit dans cet ouvrage de s’attacher à la construction sociale du masculin dans nos sociétés où les anciens modèles de genre s’effacent. Il devient parfois malaisé d’entrer dans la peau d’un homme, particulièrement pour certains adolescents qui cumulent des difficultés affectives et sociales, sans trouver à leur côté des adultes pouvant leur donner le goût de grandir et de s’autoriser à prendre son essor. Les conduites à risque sont marquées par les connotations sociales du genre. Chez les filles, elles prennent des formes discrètes, silencieuses (troubles alimentaires, scarifications, tentatives de suicide…), là où chez les garçons elles sont exposition de soi, souvent sous le regard des pairs (suicides, violences, délinquances, provocations, défis, alcoolisation, vitesse sur les routes, toxicomanies…). Nombre de ces conduites à risque masculines relèvent de rites de virilité, des rites de l’entre-soi que les garçons effectuent sous formes de défi pour se montrer qu’ils sont à la hauteur. Cette image de soi toujours à glorifier, en quête de reconnaissance des pairs (les autres garçons) alimente maintes formes de violence dans les établissements scolaires ou ailleurs, souvent au détriment des filles, et parfois elle aboutit aux tueries scolaires  ou au djihadisme comme une manière ultime d’exister dans l’incandescence quand plus rien d’autre ne les valorise. On retrouve souvent dans ces conduites l’impossibilité de s’identifier aux autres, une haine farouche qui leur tient lieu d’affiliation au monde, une fascination pour l’image et le sentiment d’atteindre une sorte d’immortalité par la virulence de leur acte. L’ouvrage est surtout centré sur les différentes formes de violences masculines.

Sommaire :

La dimension sexuée des conduites à risque

Surenchère du viril

Les filles comme enjeux de pouvoir

Des rites virils de l’entre-soi

Modèles de virilité

De Jackass au happy slapping : se montrer

Jeux dangereux

Tueries scolaires

Djihadisme

L’indifférence à la cruauté

Ouverture

Bibliographie

Numéro de collection: 
80

Pages qui pourraient également vous intéresser

Conférence de Bernard Defrance

Cette conférence s'est tenue le 2 févier 2010 organisée par l'Institut des Dames de Marie. Bernard Defrance est professeur de psychopédagogie et de philosophie de l'éducation. Il est l'auteur de...

Deux aliénations contemporaines : Jouissance à tout prix ou rigueur extrême ?

Un entretien avec Dany Robert-Dufour, philosophe , professeur en sciences de l'éducation. (03:22)

La violence des jeunes : punir ou éduquer ?

La violence des jeunes fait l’objet d’inquiétudes grandissantes. Dans les pays européens d’après-guerre, la cause de l’enfant en danger mobilisa l’opinion. Aujourd’hui c’est l’enfant dangereux qui...

Tout change, et pourtant les enjeux restent les mêmes.

Conférence de Jean-Michel Longneaux, philosophe,chargé de cours aux FUNDP , organisé  le cycle des Midis de Wavre ayant pour thème : " Le monde change. Et nous ? "  

L’adolescent et une société sans risque

L'adolescence est une période de la vie où la prise de risque signe une manière de se mesurer au monde, de se tester,...

L'adolescence aux marges du social

Cet ouvrage rappelle que l'adolescence constitue d'abord une réalité sociale, correspondant à un montage opéré par les sociétés occidentales. Elle n'est toutefois que la forme que vient prendre dans...