Dans l'école

Les ateliers de la pensée joueuse sont une activité éducative qui peut être pratiquée dès 5 ans. Elle répond aux objectifs solaires et aux compétences de l'éducation à la philosophie et la citoyenneté. Simple à mettre en place, l’animation ne sollicite aucun moyen (pas d’accessoires) sinon la continuité de l’activité tout au cours de l’année.

  • En 3ème maternelle : Le jeu théâtral est ritualisé et mené dans un cadre sécurisant. A partir d'un dessin choisi par les enfants, un scénario (3/4 actions-dialogues-émotions) est imaginé par les enfants et joué par des volontaires.
    En suivi, l'atelier de la pensée doit être simple et adapté à des enfants jeunes. Par exemple quant à sa durée, l’entrée dans certaines fonctions, le niveau d’exigence des processus de pensée. Elle dure 10 minutes maximum (mise en place, échanges et brève analyse collective) . De même pour les fonctions : elles seront intégrées au fur et à mesure compte tenu de l’âge mais aussi de la pratique philosophique du groupe. Dès 5-6 ans : des discutants et des journalistes qui dessinent. 
  • Dans la suite du cycle 5-8 : Les dessins proposés sont progressivement plus nombreux, le scénario peut compter 4 ou 5 actions, voire plus selon les capacités de mémoire des enfants plus grands.
    L' atelier de la pensée s'étoffe peu à peu, et peut atteindre 20 minutes. Des fonctions peuvent s'ajouter : le distributeur de parole, le président, le gardien du temps.Vidéo de présentation : Le Jeu des Trois Figures

C’est l’âge des questions par excellence, qu’ils posent dans leur radicalité existentielle. Sans qu’ils distinguent encore si elles sont factuelles, scientifiques ou philosophiques. C’est à l’animateur de faire le tri, car certaines se prêtent plus aisément à une approche philosophique . On peut se donner comme approximation qu’une question est philosophique quand elle intéresse chacun par sa résonnance dans la condition humaine ; quand il y a la possibilité de plusieurs réponses ; quand on ne peut y répondre sans réfléchir par soi-même ; ou par son champ d’application, quand elle aborde la métaphysique, l’éthique, l’esthétique ou l’épistémologie. Voilà les types de questions à explorer, parce qu’elles sont complexes, avec des réponses difficiles et diverses. Ce sont déjà les questions des enfants, qui sont un immense pourquoi, « jetés là » dans l’existence sans l’avoir choisi, et qui doivent « faire avec »…

L’animateur est garant du cadre. Sa fonction tierce favorise l’émergence d’une dynamique collaborative et d’un processus démocratique.
Ce qu’il doit privilégier:
•    Développer une attitude d’écoute
•    Encourager /valoriser la parole des enfants
•    Rester dans la surprise de ce qui surgit
Ce qu’il doit éviter :
•    Donner son avis
•    Vouloir arriver à UNE bonne réponse

Découvrez la position de l'animateur

 


 

Partager