Protection de l'enfance : l'enfant oublié

Dans ce plaidoyer qui s'étaye sur une longue expérience clinique, Maurice Berger et Emmanuelle Bonneville interrogent les défauts du dispositif de protection et d'aide à l'enfance. L'idéologie du lien familial peut aboutir au maintien de l'enfant dans son milieu naturel même si ce dernier est gravement inadéquat ou, pire, à des retours anticipés et répétés, après des échecs successifs. {C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}{C}

L'absence de protocole d'évaluation, le turn over des professionnels, la discontinuité des mesures et des décisions aboutissent souvent à des enfants carencés, déficients, violents...

Les auteurs interpellent les professionnels afin que ceux-ci agissent chaque fois avec une implication renouvelée partant d'une évaluation précise de l'état de l'enfant et de sa famille.

Pour grandir, l'enfant a besoin de sécurité et d'adultes porteurs d'un projet d'avenir pour lui. Seuls des liens stables et protecteurs lui assurent un sentiment de sécurité et de confiance lui permettant de se construire progressivement.

Psychiatre et psychanalyste, Maurice Berger est responsable d'un service de pédopsychiatrie du CHU de Saint-Etienne. Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont L'échec de la protection de l'enfance (Dunod 2005), Les troubles du développement cognitif ( Dunod 2006).

Emmanuelle Bonneville est psychologue clinicienne dans ce même service

SOMMAIRE

L’état des lieux: «le quinté perdant»

• La déficience intellectuelle
• Les troubles de l’attachement
- Un exemple de trouble de l’attachement précocement fixé
• La violence pathologique extrême
• Les troubles psychiatriques
• L’instabilité psychomotrice
• Caractéristiques communes de ces troubles

Le traumatisme psychique chronique

Pourquoi cette situation

• L’idéologie du lien familial à tout prix
• Un dispositif de protection de l’enfance sans buts clairs
• L’absence d’outil d’évaluation
• L’idéologie de la précarité
• Le mauvais usage de l’aide à la parentalité
• L’absence de suivi relationnel spécifique en cas de séparation
• Une mauvaise utilisation des visites médiatisées
   - Rappel
   - Un dispositif mal compris
  - Des visites médiatisées pour qui et pour quoi?
  - Le déroulement des visites médiatisées
• L’absence de continuité des intervenants
• L’absence de protocole spécifique
• L’absence d’évaluation budgétaire
• L’absence de recherches structurées
• L’absence de dispositif spécifique de prise en charge des situations de violence
    de la part des parents

Quelles améliorations possibles?

• Un changement de loi
• Introduire une responsabilisation
• Le développement de plans de formation communs aux acteurs de terrain et
    aux décisionnaires de chaque niveau de l’intervention sociale et judiciaire

Bibliographie

Numéro de collection: 
21
Ce livre est disponible en librarie

Pages qui pourraient également vous intéresser

Développement et troubles de l’enfant 0-12 mois

La première année de la vie est une période très importante au cours de laquelle les bases de l’identité et de la sécurité intérieure de chacun se construisent dans le lien à la personne qui assume...

Événement traumatique en institution

Lorsqu’un événement violent ou accidentel surgit dans une institution, c’est tout un système qui en est impacté. Faire face à cet événement devient, dès lors, une nécessité. Qu’il s’agisse des...

Confidentialité et secret professionnel

LA NOUVELLE EDITION REVUE ET CORRIGEE EST DISPONIBLE ICI Nous pouvons être amenés à accueillir des...

Comment penser la formation de ceux qui prennent en charge les enfants autistes?

La prise en charge doit toujours envisager les 3 axes : éducatif (toujours), pédagogique (si possible) et thérapeutique...