Le professionnel de l'enfance, substitut de la fonction parentale

Auteur: 

Pierre Delion, pédopsychiatre, interroge la continuité nécessaire à l’enfant, entre ses parents et les professionnels qui en ont la charge. Toutefois, assurer cette continuité ne signifie pas prendre la place du parent, se substituer au parent, principalement en cas de fragilité ou de défaillance parentale. Il invite à interroger sa position professionnelle comme auxiliaire de parentalité et non substitut parental.  (06:40)

Cette vidéo est disponible au format mp4. Vous pouvez la télécharger afin de la visionner hors ligne ou de la graver sur un DVD. Télécharger la vidéo

Partager

Pages qui pourraient également vous intéresser

[Livre] Points de repère pour prévenir la maltraitance

Ce Temps d'arrêt hors série de 120 pages est disponible sur simple demande Il aborde des questions et les difficultés qui se...

Le professionnel face aux demandes d'attestations de parents séparés

Pierre Delion, psychiatre, psychanalyste.  (05:05) Dans certaines situations de séparations plus conflictuelles, il n'...

Quand le professionnel de l'enfance doit passer la main

Un entretien avec Pierre Delion, psychiatre et psychanalyste. (05:59) "C'est dans l'articulation des compétences de ...

[Vidéo] La dépression du bébé

La dépression du bébé est une notion restée longtemps controversée, d’autant plus que la souffrance du bébé plonge...

[Livre] Développement et troubles de l’enfant 0-12 mois

La première année de la vie est une période très importante au cours de laquelle les bases de l’identité et de la sécurité intérieure de chacun se construisent dans le lien à la personne qui assume...

Faut-il châtier les parents qui donnent une fessée ?

Actuellement, dans nos sociétés occidentales, tout le monde est d’accord pour considérer que les châtiments corporels ne sont pas une bonne solution pour aider un enfant à grandir. Dès lors,...