Pierre Delion

Psychiatre et psychanalyste, Pierre Delion est professeur de pédopsychiatrie à la faculté de médecine de Lille et responsable du service de psychiatrie infanto-juvénile au CHRU de Lille. Président de la Fédération Nationale Inter-associations culturelles, il est engagé depuis vingt cinq ans dans la rénovation de la psychiatrie contemporaine. Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont L'enfant autiste, le bébé et la sémiotique (PUF).

 

Par cet auteur

L´enfant hyperactif, son développement et la prédiction de la délinquance

Enregistrement d'une conférence avec Pierre Delion Dans un contexte social où priment parfois compétitivité, performance, rendement, consommation à tout crin et immédiateté… la question de l’hyperactivité de l’enfant se pose avec acuité. Comment comprendre cette « nouvelle » pathologie ? S’agit-il de traiter le symptôme ou d’être à l‘écoute de ce qu’il exprime ? Et comment venir en aide aux enfants en souffrance et à leur famille ? La conférence de Pierre Delion vise à réfléchir aux articulations entre le social et la clinique à un moment où de nombreux pédopsychiatres et cliniciens...

L'enfant difficile

Le terme d’ « enfant difficile » est devenu aujourd’hui tellement banal que personne ne s’y retrouve. En effet, lorsque des parents stressés et fatigués se plaignent de leur « enfant difficile » qui montre quelques réticences à obéir mais qui va bien par ailleurs, c’est très différent d’autres parents qui, après avoir laissé leur enfant faire tout ce qu’il voulait, constatent avec regret que leur progéniture est devenue un « enfant difficile ». Et cela n’a pas grand-chose à voir avec d’autres enfants tels que les enfants autistes, anorexiques ou suicidaires présentant tous les signes de...

L’enfant hyperactif, son développement et la prédiction de la délinquance : qu’en penser aujourdhui ?

Pour se construire, l’enfant a besoin de tester, de s’opposer, de désobéir…Autant d’occasions d’apprentissage accompagnées par l’adulte. Mais, dans un contexte où les troubles de comportement de l’enfant sont un sujet d’actualité, l’auteur pointe les risques des réponses normatives. Partant d’une description clinique et des classifications actuelles de ces troubles, le Professeur Delion met en évidence les deux conceptions en vigueur radicalement différentes quant à leurs perspectives thérapeutiques et dès lors à la réponse sociale qu’elles sous tendent. Pour cet expert, l’hyperactivité...

La fonction parentale

La parentalité désigne les mécanismes psychiques et affectifs à l'œuvre chez tout parent en devenir pour répondre aux besoins de son enfant. Partant de la subjectivité de chaque parent et de l'intimité du couple, la fonction parentale relève aujourd'hui de plus en plus de l'ordre public comme élément normatif de socialisation de l'enfant. {C}Alors qu'apparaissent de nouvelles configurations : mono, homo parentalité, familles recomposées...la parentalité se montre vulnérable, malmenée par des préoccupations sociétales sécuritaires. Pierre Delion parle de souffrance psychique comme symptôme de...

Qu’est ce qu’un enfant difficile ?

La notion d’enfant difficile recouvre des réalités très différentes allant des difficultés développementales d’ordre éducatif aux pathologies pédopsychiatriques. Il convient de distinguer ces secondes difficultés psychiques de celles qui résultent pour partie de la position éducative voire de la fragilité de la fonction parentale. Par ailleurs, un enfant qui se développe ne se conforme pas toujours à l’idée que l’adulte, parent ou éducateur, s’en fait et ne répond pas toujours aux consignes éducatives. D’autre part, dans le cas d’enfants présentant des pathologies pédopsychiatriques avérées...

Enfant difficile, enfant malade ?

En admettant que l'enfant difficile est surtout un enfant en souffrance, on sort de la stigmatisation. On est prêt à accueillir cette souffrance et à entrer en relation de façon plus détendue, à être plus indulgent. Cela constitue bien souvent un premier pas vers la guérison.    Un entretien (04:50) avec Pierre Delion, psychiatre et psychanalyste réalisée lors du 7e congrès européen de l’AEPEA  "Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants...

Souffrance psychique de l'enfant, à quels marqueurs être attentif ?

Quand les comportements de l'enfant nous mettent en difficultés, qu'on se retrouve dans une impasse relationnelle, il est important de faire appel au groupe (collègues, professionnels,..).. Analyser en groupe ce qui se passe et ce que l'enfant essaye de dire permet de décaler la situation, de faire un pas hors du tourbillon dans lequel on est emporté.  Un entretien (02:11) avec Pierre Delion, psychiatre et psychanalyste réalisée lors du 7e congrès européen de l’AEPEA  "Corps à corps. Souffrances du corps et travail...

Comment soutenir les parents d’enfants difficiles ?

Un entretien (04:09) avec Pierre Delion, psychiatre et psychanalyste réalisée lors du 7e congrès européen de l’AEPEA  "Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants" tenu à Bruxelles en mai 2014.

Comment ne pas exclure un enfant difficile ?

Face à un enfant difficile, la première tendance est de vouloir l'exclure, l'éloigner de soi. Pour remédier à ce premier élan, on peut échanger. En entendant le point de vue différent de collègues, de proches,...sur cet enfant, on perçoit qu'une autre relation est possible avec lui, ce qui redonne un peu d'élan et de courage.     Un entretien (02:53) avec Pierre Delion, psychiatre et psychanalyste réalisée lors du 7e congrès européen de l’AEPEA  "Corps à corps. Souffrances du corps et...

Que dit l’enfant qui ment ?

Un entretien (04:14) avec Pierre Delion, psychiatre et psychanalyste réalisée lors du 7e congrès européen de l’AEPEA  "Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants" tenu à Bruxelles en mai 2014.

Que faire avec un enfant qui s’oppose à tout ?

Si un enfant s'oppose à tout, c'est peut être parce qu'il ne sait plus ce dont il a besoin, envie. En adoptant une position d'attente bienveillante :  "puisque tu refuses tout ce que je te propose, on en reste là pour le moment et quand tu auras à nouveau besoin de moi je serai là", on permet à l'enfant de se remettre au contact de ses besoins. A partir de là, des demandes peuvent lui être reformulées.    Un entretien (02:57) avec Pierre Delion, psychiatre et psychanalyste réalisée lors du 7e...

Quand le caprice de l’enfant signe une prise d’autonomie

Un entretien (01:15) avec Pierre Delion, psychiatre et psychanalyste réalisée lors du 7e congrès européen de l’AEPEA  "Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants" tenu à Bruxelles en mai 2014.

Qu'est-ce que la cohérence institutionnelle ?

Un entretien (05:53) avec Pierre Delion, psychiatre et psychanalyste réalisée lors du 7e congrès européen de l’AEPEA  "Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants" tenu à Bruxelles en mai 2014. (05:53)

Etre équitable dans une famille

La fonction parentale porte en elle une dimension civilisatrice par la nécessité de réguler l’équité au sein de la fratrie. Parfois, compte tenu des jalousies et des rivalités fraternelles, cette recherche de l’équité réclame une grande part de diplomatie de la part des parents et il importe plus encore dans ces configurations que les parents soient attentifs à se montrer justes avec chacun. La question des places et celle des rivalités fraternelles s’ouvrent inévitablement dès l’arrivée d’un second enfant. Car la naissance d’un petit frère ou d’une petite sœur quoi que réjouissante fait...

La dépression du bébé

La dépression du bébé est une notion restée longtemps controversée, d’autant plus que la souffrance du bébé plonge parfois l’adulte dans le déni. Reconnaître que le bébé a une vie psychique revient à prendre en compte qu’il éprouve des sensations de bien- être, de plaisir mais également des sensations de déplaisir, de douleurs.  Des états de mal être passagers répondent au développement normal du bébé. Mais quand cet état perdure, le bébé perd ses capacités interactives, pouvant aller jusqu’à désinvestir son environnement.   Comme les ressources du bébé sont limitées, intervenir au plus...

La dépression du bébé

La dépression du bébé est une notion restée longtemps controversée, d’autant plus que la souffrance du bébé plonge parfois l’adulte dans le déni. Reconnaître que le bébé a une vie psychique revient à prendre en compte qu’il éprouve des sensations de bien- être, de plaisir mais également des sensations de déplaisir, de douleurs.  Des états de mal être passagers répondent au développement normal du bébé. Mais quand cet état perdure, le bébé perd ses capacités interactives, pouvant aller jusqu’à désinvestir son environnement.   Comme les ressources du bébé sont limitées, intervenir au plus...

Il y a fessée et fessée

Le psychiatre Pierre Delion se démarque d’une législation contre la fessée et prône davantage le soutien des parents en faveur d’une pratique éducative encourageant les potentialités de l’enfant mais limitant sa toute puissance. Il importe toujours d’évaluer les circonstances d’une fessée. Comme repère, Pierre Delion oppose la fessée découlant d’un réflexe et la fessée issue d’un scénario humiliant et sadique. Dans le premier cas, la fessée peut découler d’une situation réflexe en réponse à un débordement de l’enfant. Elle intervient alors comme fonction limitante à la toute puissance...

A partir de quand un enfant est-il hyperactif ?

Un enfant en mouvement est un enfant normal rappelle Pierre Delion, psychiatre. Une situation problématique intervient quand l’enfant est trop en mouvement pour mener pour une vie sociale et scolaire satisfaisante. Une dérive intervient aujourd’hui pour parler d’hyperactivité dés qu’un enfant bouge un peu trop et recourir dès lors à un traitement chimique. Hors, dans 9 cas sur 10, il s’agit d’instabilité psychomotrice pour lequel mieux vaut ne pas prescrire de traitement médicamenteux. Le diagnostic d’hyperactivité nécessite de conjuguer trois types de signes en rapport avec l’hyperactivité,...

Qu'est-ce que l'autisme ?

L’autisme appelé « troubles envahissants du développement » touche l’enfant dès son plus jeune âge pour être diagnostiqué vers 3 ans. Ces troubles concernent des difficultés d’interaction, des difficultés de communication et des comportements à caractères restreints répétitifs. A côté d’une forme typique de l’autisme existent des tableaux cliniques fort diversifiés. 

Quelles sont les causes de l'autisme ?

Si les causes de l’autisme ne trouvent actuellement pas de réponse scientifique précise, des pistes génétoco-neuro-développementales ont  fait l’objet de recherches pointues.  

Comment diagnostiquer l'autisme ?

Le diagnostic d’un syndrome autistique se pose sur base d’un bilan multiple, pour un enfant de 3 ans minimum ( même si des signes sont observables bien avant et ouvrent dès lors  la possibilité d'intervenir au plus tôt ) Un bilan clinique portera sur  les altérations des interactions sociales réciproques que présente l’enfant, sur les altérations de la communication et sur ses comportements à caractères restreints répétitifs, ritualisés. Ce diagnostic sera complété par bilan sur le développement cognitif,  psychomoteur,  sur les capacités pré cursives au langage… ainsi qu’un bilan d’un...

L'autisme est-il un handicap ?

Cette question rejoint un large débat dont l’approche proposée par H. Wood distingue la maladie et le handicap comme conséquence de la première. La maladie engendre pour l’enfant atteint d’autisme toute une série de difficultés quant à son intégration dans la société. Le handicap résulte dès lors de ces difficultés. Pierre Delion insiste  donc pour ne pas réduire l’autisme à un handicap et insiste sur la part dynamique, évolutive de l’autisme qu’il faut travailler avec l’enfant et ses parents compte tenu des son équation personnelle de départ, de l’environnement familial et de la prise en...

Il y a plusieurs formes d'autisme

Les autismes sont de différentes formes. L’autisme typique est décrit cliniquement essentiellement sur base de 3 signes : altération des interactions sociales réciproques, altération de la communication, comportements à caractères restreints répétitifs. A côté de cette forme classique, coexistent de nombreuses formes dites atypiques  divisées elles – mêmes en plusieurs tableaux cliniques. Dès lors, pour éviter toute globalisation de réalités cliniques tellement différentes, Pierre Delion préfère parler  de  « Troubles envahissants du développement ». (06:02)

Comment un professionnel peut-il aider les parents d' enfants autistes ?

Déjà durant la toute petite enfance, le professionnel  proche d’un bébé peut observer des difficultés dans sa relation aux autres. Affiner cette observation avec d’autres et la partager avec les parents rencontrent souvent une impression qu’ils ont déjà eux- mêmes identifiée mais qu’il est difficile de mettre à jour. A partir de là, un avis plus expérimenté est important afin de favoriser une prise en charge la plus précoce possible. 

Est-il possible de dire qu'un enfant n'est pas autiste ?

En contrepoint de signes cliniques présents  dans l’autisme, il est possible d’affirmer, même très jeune, qu’un enfant n’est pas autiste. Les interactions sociales précoces entre un nourrisson et son entourage découlent de la qualité du milieu  mais aussi de la compétence du bébé. En effet, très vitre, un nourrisson à la compétence de dire à son entourage de s’intéresser à lui et de lui dispenser les soins nécessaires. Le bébé autiste n’a pas cette compétence d’intéresser les autres à son sort.

Comment penser la formation de ceux qui prennent en charge les enfants autistes?

La prise en charge doit toujours envisager les 3 axes : éducatif (toujours), pédagogique (si possible) et thérapeutique (si nécessaire). La complémentarité doit dès lors se penser entre professionnels voire être présente dans la tête de ceux-ci ainsi que dans la formation. 

Quelles sont les différentes prises en charge pour aider un enfant autiste ?

La prise en charge envisage le trépied  indissociable : éducatif (toujours ) pédagogique (si possible) thérapeutique (si nécessaire). Le volet éducatif repose sur l’idée socle que les parents sont les premiers éducateurs de l’enfant. Ils penseront dès lors à des pistes éducatives ajustées, soutenus si besoin par des professionnels. Pour soutenir le développement cognitif de l’enfant autiste, le volet pédagogique est indispensable : l’expérience scolaire dans un environnement aménagé ou spécialisé est toujours porteuse pour l’enfant.   Sur le plan thérapeutique, des lieux thérapeutiques...

Qu'est-ce que la psychothérapie institutionnelle?

La psychothérapie institutionnelle relève d’ un courant de pensée de la moitié du vingtième siècle, fondé par le psychiatre catalan François Tosquelles. Réfugié en France, il révolutionne l’Hôpital de Saint Alban en instrument de soin pour et par les malades eux-mêmes.  

Quelle est la différence entre autisme et troubles envahissants du développement ?

Le Professeur Delion résume comme suit la différence entre l'autisme et les troubles envahissants du développement : tous les enfants autistes sont des enfants qui ont des troubles envahissants du développement mais tous les enfants qui ont des troubles envahissants du développement ne sont pas autistes. Il développpe cette idée dans la vidéo.

Prise en charge des enfants autistes - A propos du packing

Le packing est une technique qui permet de venir en aide à des enfants autistes plongés dans une détresse extrême au point d'en arriver parfois à s'automutiler.  Les récentes (Mars 2012) recommandations du Haut Conseil de la santé publique français sont opposées à cette pratique dans l’attente des résultats des recherches, dont celles pratiquées dans l’équipe du Professeur Delion. Qu'est-ce que le packing?  Interview de Pierre Delion. Plusieurs pages traitent la question de l'autisme. En cas de désaccord avec les propos de l'auteur, nous invitons les internautes à argumenter et à suggérer d'...

Comment l'enseignant peut-il aider l'enfant hyperactif ?

Pierre Delion attire l’attention sur le danger de réponses toute faites de type « à tel symptôme, tel remède » et privilégie des solutions pensées pour chaque enfant dans sa position particulière.   L’enseignant fait parfois le constat que tel enfant ne reste pas en place, parle à tord et à travers, montre de l’impulsivité, des difficultés d’attention, répond à côté de la question… comportements qui témoignent de difficultés pour l’enfant mais également pour le fonctionnement du groupe classe. Le réflexe aujourd’hui trop souvent adopté est de qualifier un tel enfant d’hyperactif voire même...

Le bébé imaginé et l'échographie

L’échographie offre un merveilleux support de suivi médical,  de surveillance de la grossesse, du bon développement de l’enfant. Les débuts de l’échographie avaient fait craindre à l’ « IVF », l’interruption volontaire du fantasme. Car, le bébé existe bien avant sa naissance voire même sa conception. Il naît d’abord dans l’imaginaire de ses parents, il y grandit en fonction du fantasme qu’ils se font peu à peu. Très vite, le constat a été fait que donner aux parents à voir leur enfant en images  n’interrompait nullement le processus imaginaire nécessaire à son arrivée. Et que, bien au...

Quand les carences des parents amènent au placement de leur enfant.

Le placement apparaît parfois comme essentiel pour garantir à l’enfant des conditions nécessaires à son développement quand ses parents présentent de graves carences. L’accord, même minimal, de ceux-ci est alors toujours bénéfique à l’enfant. Les relations basées sur les carences dont l’enfant aura fait l’expérience l’amène bien souvent à un rejet, dans un premier temps, d’une relation satisfaisante. Le soutien aux professionnels doit leur permettre de supporter cette réaction de rejet qui représente un premier temps de construction d’une nouvelle alliance.

Entre le bébé et sa mère: le père et sa place de tiers

Les trois personnages qui compensent le triangle primaire à savoir l'enfant, la mère et le père occupent chacun une place spécifique. La place du père revêt, entre autre, une importance dans la facilitation de la relation mère -enfant et dans l'ouverture au monde.

Ah, ces parents qui arrivent toujours les derniers à la garderie !

Les réactions d'énervement que l'on ressent à l'égard des parents qui arrivent toujours en retard sont inévitables car elles sont toujours corrélées avec l'idée que les parents n'aiment pas leur enfant ou le négligent. Leur poser simplement la question permet à la fois de ne pas contaminer la relation avec l'enfant avec des parasitages émotionnels qui ne lui reviennent pas et permet aussi d'ouvrir un espace de dialogue avec les parents autour de ce constat. En tant que professionnel, il nous incombe de faire la part des choses entre nos propres projections et la réalité vécue par les parents...

Le développement de l'enfant et la recomposition familiale

Psychiatre et psychanalyste, Pierre Delion est professeur de pédopsychiatrie à la faculté de médecine de Lille et responsable du service de psychiatrie infanto-juvénile au CHRU de Lille. Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont L'enfant autiste, le bébé et la sémiotique (PUF).   La séparation des ses parents, la composition nouvelle de la famille sont toujours de moments périlleux pour l’enfant. Aborder ces questions de la vie familiale de façon ouverte et non seulement en termes de désorganisation, offre un soutien à l’enfant et à ses parents.  

La famille élargie, source de développement pour l'enfant

Composer l’arbre familial en consultation avec les parents et l’enfant offre un point d’appui à tous. La mise en mots de l’arborescence familiale offre à l’enfant une nouvelle occasion d’investir sa famille et les liens qui y sont crées voire également de prendre conscience que ses parents ont eux aussi été enfants de .., frères et sœurs de…. Pour les parents qui vivent une certaine solitude dans leur processus de parentalisation, c’est l’occasion de poser des jalons parfois délaissés voire d’inscrire ce projet dans une structure et une histoire familiales.

Que faire quand bébé n'arrête pas de pleurer?

Les pleurs sont un moyen dont dispose le bébé pour dire quelque chose à ses parents. Par ce mode de communication, l'enfant fait passer ses besoins à son parent qui apprend peu à peu à les comprendre à, les décoder. Progressivement le parent sait faire la différence entre les pleurs qui signalent la faim, le besoin d'être pris dans les bras... Et l'enfant fait l'expérience que ses pleurs amènent une réponse appropriée de son parent. Les pleurs représentent à ce titre un mécanisme essentiel au lien d'attachement enfant-parent. Mais, face à un bébé qui n'arrête pas de pleurer, on sort de cet...

Quand le professionnel éprouve de la haine pour un parent

Psychiatre et psychanalyste, Pierre Delion est professeur de pédopsychiatrie à la faculté de médecine de Lille et responsable du service de psychiatrie infanto-juvénile au CHRU de Lille. Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont L'enfant autiste, le bébé et la sémiotique (PUF).

Grandir, c'est apprendre à se séparer.

Psychiatre et psychanalyste, Pierre Delion est professeur de pédopsychiatrie à la faculté de médecine de Lille et responsable du service de psychiatrie infanto-juvénile au CHRU de Lille. Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont L'enfant autiste, le bébé et la sémiotique (PUF).

La télévision dans les maternités, quelle mauvaise idée!

Réfléchir à la manière dont la télévision interfère dans le développement de l'enfant s'impose aujourd'hui d'autant plus que les parents sont désormais confiants du fait de l'ouverture de chaînes de télévision qui se disent destinées aux bébés. Pierre Delion tire la sonnette d'alarme car les effets ne peuvent être que nocifs pour le développement du nourrisson et l'établissement du lien avec ses parents. La motricité est pour le bébé un moyen prévalent pour dire et explorer le monde qui l'entoure. C'est dans le regard de son parent et dans la réaction de celui-ci que le bébé se construit peu...

L'observation thérapeutique du bébé à domicile.

Pierre Delion expose comment et dans quel cadre Esther Bick, psychanalyste et thérapeute d'enfant a initié la formation à l'observation du nourrisson. Il montre en quoi l'observation et l'attention prêtée au bébé et à sa famille apportent des réponses thérapeutiques et aussi en quoi l'expérience de cette observation a un effet sur l'observateur lui-même.