Ateliers de la Pensée Joueuse

[Page en construction ]

 

Depuis 2010 Yapaka soutient  « le jeu des trois figures » initié par Serge Tisseron et mène une formation pour les institutrices de maternelle.
L’expérience menée avec plus de 200 enseignants nous amène aujourd’hui à élargir le projet afin de mieux l’intégrer dans un dispositif plus complet.

 

Axes de travail :

  • Agir sur l’empathie et le sens moral
  • Agir sur l’esprit critique
  • Agir sur le processus de socialisation dans un cadre éducatif / ouvrir à la diversité

 

Objectifs :

  • Développer l’empathie
  • Soutenir le vivre ensemble et la mise en place d’un processus collaboratif
  • Développer l’autonomie, la libre pensée, le débat, l’esprit critique
  • Ne stigmatiser aucun enfant
  • Activité éducative qui répond aux objectifs scolaires 
  • Ne spécialiser aucune question et agir sur la prévention en général, de la violence, du harcèlement…

Ce dispositif répond également aux objectifs scolaires de l'enseignement maternel et primaire.

 

Dispositif en projet :

Yapaka mettra à la disposition des enseignants un nouveau manuel, une feuille de route de l'animation et des outils pour soutenir celle-ci ainsi que des illustrations en noir et blanc à utiliser avec les élèves. Ces illustrations sont suffisamment ambigües pour pouvoir être interprétées de manière plurielle (même principe que le photo langage) et peuvent donc  illustrer toute une série de thématiques : le harcèlement, l'injustice, l’autorité, le racket, la solitude/l’abandon, la compétition, la dénonciation, la vengeance/la moquerie, le déracinement, la fête...

  • Les enfants choisissent collectivement (première étape de décision collective) une illustration (à télécharger et photocopier)
  • Les enfants partagent leurs histoires et imaginent ensemble un scénario (étape de l’élaboration groupale, la confrontation des idées, la prise de décision en groupe...)
  • Les enfants jouent le scénario qu’ils ont construit, en jouant tous les rôles (étape de l’incorporation d’une situation et de l’identification à tous les protagonistes, stimulation de l’empathie)
  • L’enseignant anime une discussion à visée philosophique sur base de ce qui a été imaginé, vécu...traduit en thèmes  (reprise dans la symbolisation de ce qui a été vécu, passage du corps à la parole)
    Durant cette discussion, les enfants occupent des rôles-clés : président, discutants, distributeur de parole, gardien du temps, journalistes

 

Comité d'accompagnement :

-  Charlotte BUSSCHAERT (professeur de morale​)
-  Vanessa BUYST (institutrice)
-  Michel DESMEDT (inspecteur -  Secondaire ordinaire et spécialisé)
-  Isabelle ESTEBAN (médiatrice scolaire Fédération Wallonie-Bruxelles)
-  Muriel FAUSSONE (conseillère pédagogique Fédération Wallonie-Bruxelles)
-  Gaëlle JEANMART (coordinatrice de Philocité à Liège)
-  Isabelle LESCALIER GROSJEAN (psychologue clinicienne)

-  Sophie MELON (conseillère pédagogique Communes et Provinces)
-  Perrine MOLTER (directrice école fondamentale)

Calendrier des formations :
Prochaines sessions organisées à Bruxelles : 
     --> septembre 2017 (2 jours) et décembre 2017 (1 jour)
     --> janvier 2018 (2 jours) et mars 2018 (1 jour)

Les dates précises seront communiquées fin avril 2017.

Ressources :

Fiche de présentation du dispositif ( plus complet)

- Une feuille de route est établie pour guider l'animateur dans ses séances.

- Une série de dessins thématiques : le déracinement, la jalousie, le harcèlement, ...

- Tableau des objectifs scolaires et de l'éducation à la philosophie et la citoyenneté rencontrés par les Ateliers de la Pensée Joueuse