Un centre d'écoute pour parents en détresse voit le jour

Un article mis en ligne sur Lalibre.be 

Un centre d'écoute destiné aux parents confrontés à des situations difficiles avec leurs enfants en cette période de confinement a vu le jour. Un projet à visée préventive porté par une douzaine d'associations du Brabant wallon, mais ouvert à tout parent gratuitement au 0800.59.050, du lundi au vendredi de 9h à 17h .

Eviter le drame social
Car la crise sanitaire du Covid-19 engendre une crise sociale pour « une grande partie de la population, notamment pour certains parents qui risquent de se retrouver déstabilisés par ce contexte anxiogène » . Assurer le boulot à distance, la scolarité des enfants, gérer les tâches du quotidien sont autant de facteurs susceptibles de pousser les parents « à bout nerveusement » . D'autant plus que « vu le contexte et les perspectives qui nous attendent, le chemin sera encore long et les situations (déjà) difficiles en famille risquent de se compliquer de jour en jour… » , avance Emmanuelle Grosjean. « Certaines situations pourraient malheureusement se transformer en drame familial », renchérit Thierry Verdeyen, directeur d’Amarrage.

Raison pour laquelle ils estiment « qu' il est essentiel d’agir le plus possible en amont, de manière préventive, pour éviter des catastrophes humaines, familiales et sociales ; éviter que les situations ne se dégradent, qu’elles nécessitent des moyens d’intervention plus lourds ; éviter enfin l’engorgement du dispositif d’aide sociale avec une recrudescence soudaine des signalements » une fois la crise sanitaire passée. Des signalements qui pourraient être favorisés par la réouverture des écoles qui, actuellement, ne peuvent plus jouer leur précieux rôle de « contrôle social ». Les difficultés se vivent donc confinées, en famille.

Une ligne d’écoute attentive
« Nous veillons à ce que les familles puissent exprimer leur ressenti en l’absence de jugement et dans l’anonymat » , souligne encore Emmanuelle Grosjean. Au besoin, les professionnels du secteur portent à leur connaissance des outils existants et les dirigent vers des services actifs au niveau local (AMO, centre de guidance…).

L'article est à lire en intégralité ici

 Imprimer la page