[Campagne] Maîtrisons les écrans : La campagne 3-6-9-12 donne des repères

Public cible: 

Dans une société où le virtuel a pris une place prépondérante, quelles peuvent en être les conséquences sur l’enfant ? Sans céder aux sirènes de la technologie ni à la panique face au monde numérique, il s’agit de mieux comprendre l’impact des écrans au cours de la vie de l’enfant. La confrontation aux mondes virtuels et le vécu émotionnel qui y est associé sera différent selon son stade de développement. En effet, au fur et à mesure qu’il grandit, et s’il est accompagné dans ses découvertes, il sera de plus en plus outillé pour faire face aux contenus qu’il perçoit.  
Disposer de repères peut aider parents et professionnels à adapter la consommation des écrans à l’âge de l’enfant.

Pas de TV AVANT 3 ans :
L'enfant a d'abord besoin de mettre en place ses repères spatiaux, puis temporels. Les premiers se construisent à travers toutes les interactions avec l'environnement qui implique ses sens, et les seconds à travers les histoires qu'on lui raconte et les livres qu'il feuillette.
Evitez la télévision et les DVD dont les effets négatifs sont démontrés.
Les tablettes tactiles peuvent être utilisées au même titre que tous les jouets traditionnels, mais dans un accompagnement ludique. [lire la suite]

Pas de console de jeu AVANT 6 ans :
Evitez la TV et l'ordinateur dans la chambre.
Fixez des horaires aux écrans et respectez les âges indiqués pour les programmes.
Préférez les jeux vidéos que l'on joue à plusieurs à ceux que l'on joue seul : les ordinateurs et les consoles de salon peuvent être un support occasionnel de jeu en famille, voire d'apprentissage accompagnés.
N'offrez pas une console ou une tablette personnelle utilisable à tout moment à votre enfant : à cet âge, jouer seul devient rapidement stéréotypé et compulsif. [lire la suite]

Pas d'Internet seul AVANT 9 ans :
Evitez la TV et l'ordinateur dans la chambre.
Etablissez des règles claires sur le temps d'écrans.
Paramétrez la console de jeu du salon.
A partir de 8 ans, si vous créez un compte pour votre enfant sur l'ordinateur familial, expliquez-lui le droit à l'image et le droit à l'intimité. [lire la suite]

Pas de réseau social AVANT 12 ans :
Continuez à établir des règles claires sur le temps d'écrans.
Déterminez avec votre enfant l'âge à partir duquel il aura son téléphone mobile.
Rappelez régulièrement les 3 règles de base d'Internet à assimiler par tous:
1/ tout ce que l'on y met peut tomber dans le domaine public;
2/ tout ce que l'on y met y restera éternellement
3/ tout ce que l'on y trouve est sujet à caution : certaines données sont vraies et d'autres fausses. [lire la suite]

APRES 12 ans :
Votre enfant "surfe" seul sur la toile, mais convenez d'horaires à respecter.
Evitez de lui laisser une connexion nocture illimitée depuis sa chambre.
Discutez avec lui du téléchargement, des plagiats, de la pornographie, du harcèlement,...
Refusez d'être son "ami" sur Facebook. [lire la suite]

La campagne

La campagne est mise à disposition de tous les organismes de l'enfance et de l'aide à la jeunesse et se décline en :

Téléchargement: 

Outils à télécharger

Vidéos en lien avec cette campagne

[Vidéo] L’incidence des écrans sur le langage ?

Un entretien avec Véronique Rey, linguiste (05:07).

Dans le développement de l'enfant, l’écoute et la parole sont des ingrédients indispensables à l’acquisition du langage qui peut être mise en difficulté par la culture du visuel privilégiée par les écrans. En effet, l’écran privilégie le visuel au détriment de l’auditif, fondateur de la parole et du langage. Pour entrer dans le langage, l’enfant doit développer des capacités, traiter l’information auditive, s’approprier le vocable, le sens et la représentation des mots. Ce travail est exigeant et impose d’être en contact avec des adultes qui...

[Vidéo] Ecrans et hyperactivité

Un entretien avec Patricia Baguet (3:39), pédospychiatre. 

Des études ont montré que les écrans provoquaient une agitation psychique en particulier chez les jeunes enfants. En effet, ils n'ont pas encore l'équipement neurologique nécessaire pour résister au trop plein de stimulations générés. Et cela peu importe le contenu. Il est donc vivement conseillé de ne pas mettre les enfants de moins de 3 ans devant un écran.  Par la suite, leur utilisation sera progressive, toujours accompagnée et adaptée à l'âge de l'enfant. 

Sans diaboliser les écrans, qui font désormais partie du quotidien,...

[Vidéo] La télévision, un troisième parent qui délie ?

Un entretien avec Dany Robert-Dufour, philosophe , professeur en sciences de l'éducation. (05:20)

La présence de la télévision n’est pas sans effet sur le développement de l’enfant et sur les rapports au sein de la famille. L’omniprésence de la télévision de plus en plus fréquente dans la chambre des enfants  modifie notamment l’accès aux fonctions symboliques. Dany Robert-Dufour parle d’ un effet de désagrégation de la discursivité. Autrement dit, dans une relation entre personnes, un émetteur s’adresse à un récepteur qui l’écoute, lui répond…Alors que la télévision parle seule sans adresse...

[Vidéo] Les enfants et les jeux vidéos

Le rapport de l’adolescent aux jeux vidéo peut se schématiser sur deux modes essentiels :

  • Certains adolescents utilisent les jeux vidéos comme un espace qui privilégie le contenu tel s’identifier au héros, combattre des monstres à l’instar de figures paternelles, organiser un jeu à l’image de son monde intérieur…soit un espace potentiel pour construire son rapport au monde.
  • En revanche, certains adolescents privilégient le mode d’interaction avec la machine, au détriment du contenu. L’adolescence est une phase de vie qui fait ressurgir les angoisses précoces et également les moyens mis en...

[Vidéo] « Ami » avec votre enfant sur les réseaux sociaux ? Une mauvaise idée

Tenir la limite de plus de 13 ans pour s’inscrire sur face book est utile. En effet, avant cet âge l’enfant n’est pas outillé pour gérer cette interface dont notamment la question de l’intimité…

Quand l’enfant ouvre un compte sur un réseau social, les parents ont tendance à répondre à l’invitation de devenir « son ami ».

Piège à éviter à tout prix, selon Serge Tisseron, pour contrer plusieurs écueils :

  • le désir de surveillance des parents risque d’être un piège tant du côté de l’enfant qui évitera désormais d’informer son parent (tablant sur le fait que l’info est en ligne) que du côté du...

[Vidéo] Internet, les jeux vidéo... et les identités plurielles.

La technologie ambiante n’est pas sans influence sur le développement de l’enfant. Il se construit aujourd’hui davantage selon des identités multiples concomitantes. En effet, par la culture de l’image environnante, l’enfant grandit avec deux types d’images de lui-même :

  • l’image «  inversée » produite quand l’enfant se regarde dans un miroir
  • l’image « redressée », par la multitude de support photos, vidéos dont l’enfant est très jeune, sujet et spectateur de lui même.

Autrement dit, si chacun revêt bien une seule personnalité, celle-ci se compose d’identités multiples. Se mettre en jeux...

[Vidéo] L'impact des images sur nous et nos enfants

Les images ont un impact variable sur chacun d'entre nous. Pour schématiser, on pourrait dire que les images entrent en nous par deux portes :
- une porte publique qui ouvre l'accès à l'échange sur les représentations différentes que nous en avons
- une porte intime, notre jardin secret dont l'impact subjectif dépend de notre vécu, de nos émotions.

Echanger les points de vue, favoriser la parole sur les images et l'impact qu'elles suscitent en nous est important pour en prendre distance et particulièrement avec des enfants mais ne suffit pas à résoudre le retentissement intime qu'elles créent...

[Vidéo] L'écran entre la mère et l'enfant

Un entretien avec Pascale Gustin, psychologue clinicienne et psychanalyste. (03:32)

Les écrans, une fois allumés, ont cette faculté de phagocyter l'attention de tout un chacun.

Lorsqu'une maman est en train de regarder la télévision ou un écran avec son bébé dans les bras, elle devient toute entière absorbée et détourne les yeux de ce dernier.

Or, le bébé grandit à travers ce qu'il lit dans les yeux de sa maman. A travers leurs échanges de regard, ils apprennent à se connaître, se découvrent, et le monde émotionnel de bébé se développe. 

[Vidéo] Les écrans, les parents et leurs bébés

Un entretien avec Serge Tisseron (02:21), psychiatre et psychanalyste. 

Les bébés d'aujourd'hui grandissent de plus en plus face à des écrans, ce qui modifie considérablement les conditions de leur développement. Quand l'adulte regarde la télévision, cela crée une double attirance pour le bébé en présence; du fait du regard de l'adulte dirigé vers l'écran et du fait de l'écran allumé.
Serge Tisseron pose la question d'un futur où le besoin de sécurité sera procuré non plus par la présence de l'adulte mais bien dans le besoin d'écrans.

[Vidéo] Les jeux vidéo : quelle place dans la famille ?

Un entretien avec Serge Tisseron (07:33), psychiatre et psychanalyste. 

Serge Tisseron propose la métaphore de la fête foraine pour comprendre la fascination des adolescents dans les jeux vidéo et la recherche de sensations fortes, vertigineuses, l'attrait du dégoût...
De la même manière qu'aucun parent ne laisserait seul et sans limite son enfant fréquenter les fêtes foraines, les jeux vidéos et les écrans en général offrent une nouvelle occasion de s'amuser en famille, d'échanger : être là, regarder, demander des précisions, questionner le sens que cela prend pour son enfant ou son...

Livres en lien avec cette campagne

[Livre] Le harcèlement virtuel

Dans ce livre, Angélique Gozlan, psychologue clinicienne, analyse le harcèlement dans les nouvelles configurations avec Internet :  le cyber harcèlement interroge de nouvelles modalités de communication et de relation dans lesquelles la notion d’intimité se trouve bouleversée. La complexité du positionnement des adultes et la place de l’école y sont pensés à la lumière des processus à l’œuvre à l'adolescence.  

[Livre] Coopérer autour des écrans

Pascal Minotte, psychologue, questionne notre place éducative dans l'accompagnement des enfants et adolescents aux usages des écrans. Tenant compte de nos propres pratiques des écrans et de nos représentations à leur égard, il nous revient de rester attentif à cette posture éducative. Comment être une ressource pour eux alors que nous pensons qu’ils maîtrisent mieux que nous les outils ? Accompagner ensemble, parents et éducateurs, les nouvelles générations dans leurs usages des écrans nécessite de dépasser les apparences et de se connecter au sens qu’elles donnent à leurs pratiques.

Disponible en version PDF .

 

[Livre] Grandir avec les écrans "La règle 3-6-9-12"

De nombreux parents et professionnels sont désorientés. A partir de quel âge offrir à l’enfant une console de jeux ou un premier téléphone ? Combien d’heures le laisser au quotidien devant la télévision ou l’ordinateur ? Quels cadres lui fixer?
C’est le but de la règle « 3-6-9-12 » établie par Serge Tisseron : répondre à ces questions, aussi bien pour l’usage des écrans en famille qu’à l’école, et pour tout âge.

[Livre] Les dangers de la télé pour les bébés

Des chaînes pour bébés âgés de 6 mois à trois ans s’installent actuellement dans les foyers sous un argument éducatif. Le psychiatre Serge Tisseron soulève ici les questions qu’elles posent, notamment du point de vue de la santé mentale du tout petit.

Pages en lien avec cette campagne

Réaliser vous-même une conférence : "les enfants et les écrans"

Ce PowerPoint est un outil qui permet à chaque citoyen sensible à cette question de construire une animation, une conférence pour transmettre les arguments scientifiques qui ont permis de construire la campagne «  3-6-9-12 ans : maîtrisons les écrans ». Ce document peut également servir comme base de discussion à un groupe de parents par ex (chacun préparant une partie à l’avance) qui s’interroge sur cette thématique et qui souhaite par exemple que ce thème soit abordé lors d’une conférence à l’école. 

Campagne Ecrans : Avant 3 ans

Avant 3 ans, l'enfant a besoin de mettre en place ses repères spatiaux, puis temporels. Les repères dans l'espace se construisent grâce à toutes les interactions avec l'environnement qui implique tous ses sens : la vue, l'odorat, le goût, l'ouïe et le toucher. Les repères temporels se mettent en place à travers les histoires qu'on lui raconte et les livres qu'il feuillette. En effet de nombreuses recherches démontrent et confirment aujourd'hui les dangers des écrans particulièrement pour les enfants de moins de 3 ans. Ceci est compréhensible au regard du développement des enfants : 1. Le...

Campagne Ecrans : Avant 6 ans

Avant 6 ans, l’enfant a besoin de découvrir toutes ses possibilités: il est prioritaire qu’il ait des activités engageant ses dix doigts, pour développer son habileté motrice, et surtout son cerveau. Le risque des écrans est en effet qu’ils accaparent toute son attention, tout son temps. Il est important dès lors d’établir des règles claires sur le temps d’écrans, d’installer les écrans dans le salon, de préférer les jeux vidéos que l’on joue à plusieurs. Sentez-vous le droit de fixer des limites.  

Campagne Ecrans : Avant 9 ans

Avant 9 ans, l’enfant continue à mettre en place les différentes formes de son intelligence. Internet risque de brouiller les repères qu’il est en train de se construire. Pour éviter les pièges du web, l’enfant doit notamment assimiler la distinction entre espaces intime et public. Il est important d’installer les écrans dans le salon, de dialoguer en famille sur ce qui s’y passe et d’établir des règles claires sur le temps d’écrans. Sentez-vous le droit de fixer des limites. Entre 6 et 9 ans Les avantages des écrans Les diverses formes d’intelligence continuent à se mettre en place et les...

Campagne Ecrans : Avant 12 ans

Avant 12 ans, l’enfant a besoin d’explorer la complexité du monde réel. Il a besoin d’éprouver ses relations sociales, de tester ses comportements et les réactions qu’ils suscitent, sans la distance créée par les écrans. Il est important de privilégier les jeux en famille et entre amis, dans la même pièce, d’installer les écrans dans le salon et de continuer à établir des règles claires sur le temps d’écrans. Sentez-vous le droit de fixer des limites. Entre 9 et 12 ans Les avantages des écrans C’est l’âge du téléphone mobile et de la découverte des jeux vidéo en réseau. La pratique des...

[Campagne] Ecrans : Après 12 ans

L’accès aux écrans, et notamment à un smartphone, nécessite pour les parents de s’interroger sur tout ce que cela implique. En effet, offrir un smartphone ou une tablette signifie donner accès à Internet. Les questions concernant les filtres, l’accès via la 4G, s’ouvrent et doivent se débattre avec l’adolescent : mon enfant est-il prêt à avoir accès à Internet en tous lieux et tout temps ? Est-il prêt à voir toutes les images qui circulent sur Internet et sur lesquelles il peut tomber, même par inadvertance ? A-t-il bien compris le fait que tout ce qui est posté en ligne y reste ? Que tout ce...

Textes en lien avec cette campagne

[Texte] Les réseaux sociaux, lieux de socialisation à l’adolescence

Les réseaux sociaux, utilisés tant par les adolescents que par les adultes, ont modifié le rapport aux autres, au temps, à l’espace, aux apprentissages… S’ils constituent de fabuleux moyens de rester en contact à travers le monde, de déployer la créativité, d’échanger, de s’informer, de rassembler, de mobiliser…, ils sont également vecteurs de nombreuses questions aiguisées par la réalité adolescentaire.

Domestiquer les écrans au rythme de l'enfant

Les écrans occupent désormais une place prépondérante dans nos vies et celles de nos enfants. Mais quelles conséquences cela peut-il avoir sur eux? Disposer de repères temporels peut aider parents et professionnels à adapter la consommation des écrans en fonction de l'âge des enfants.

 

Les risques d’Internet, mythes et réalités

Internet, au même titre que tout progrès, comporte sa part de nouveaux risques. En permettant de dupliquer à des millions d’exemplaires la pensée humaine, l’imprimerie a servi aussi bien à populariser Gandhi que Mein Kampf. 

Les professionnels face aux réseaux sociaux virtuels

Internet tel que nous le connaissons aujourd'hui existe depuis seulement 20 ans et pourtant est déjà passé par plusieurs (r)évolutions.

S'il s'agit d'un outil de communication et de partage du savoir extraordinaire, il éveille inquiétudes et questions quant à son usage, ses limites, ses dangers éventuels principalement à l'égard des enfants et des adolescents.

Enregistrements audio en lien avec cette campagne

[Audio] L'accompagnement des enfants dans la découverte du monde des multimédias

Une conférence d'Emmanuel Thill, pédopsychiatre au Centre "Le Vert à soi" à Tournai, organisée par le Centre Scolaire de la ville de Celles. Le docteur Thill déplie la règle '3-6-9-12 Maîtrisons les écrans', visant donc la tranche d'âge 2,5-12 ans, sous l'éclairage de la relation enfant-parents autour de l'éducation aux écrans.

[Audio] "Nos jeunes face aux réseaux sociaux : p@rents connectés ?"

Dans une première partie, Emmanuel Thill, pédopsychiatre au 'Vert à soie' à Tournai, déplie le processus de construction adolescentaire qui entre en résonance avec les offres et les dynamiques présentes sur les réseaux sociaux. Ensuite, le Dr Thill répond à la question "Comment continuer à assurer les fonctions parentales, à aider l'adolescent à s'y retrouver, et surtout à ne pas s'y perdre ?".

Une conférence organisée dans le cadre de la journée "Les jeunes face aux réseaux sociaux", initiée par le Collège Sainte-Marie de Mouscron, section secondaire.

 Imprimer la page

Pages qui pourraient également vous intéresser

Domestiquer les écrans au rythme de l'enfant

Dans une société où le virtuel a pris une place prépondérante, quelles peuvent en être les conséquences sur l’enfant ? Sans céder aux sirènes de la technologie ni à la panique face au monde numérique...

Campagne Ecrans : Avant 3 ans

Avant 3 ans, l'enfant a besoin de mettre en place ses repères spatiaux, puis temporels. Les repères dans l'espace se construisent grâce à toutes les interactions avec l'environnement qui implique...