Des arcs-en-ciel d’émotion

L'amour et l'affection vont des couleurs les plus sombres - quand la colère, l'agressivité, le ras-le-bol nous envahissent - aux couleurs les plus lumineuses - quand le plaisir, la tendresse, l'admiration nous comblent. Il n'existe pas d'amour "uniteinte"... en dehors des contes de fées! Comme il n'existe pas de charmante princesse ou de charmant prince. Au décours du conte, apparaît toujours un méchant ou un vilain qui n’est rien d'autre que la même princesse ou le même prince vus sous leur autre face. Mais sans doute, en grandissant, oublions-nous les leçons de ces contes! Telle Laurence qui n'imaginait pas que son petit garçon pouvait être habité par des sentiments ambivalents par rapport à sa sœur.
Un jour, Quentin a tenu d'horribles propos à l'égard de sa petite sœur en disant qu'il aimerait bien qu'elle soit morte. Après avoir beaucoup pleuré, j'en ai parlé à son institutrice, je voulais savoir s’il disait des choses pareilles à l'école. Je lui en voulait tellement que je ne pouvais plus croire que c'était mon petit garçon. Sa maîtresse m'a dit: 'Vous savez, Quentin peut à la fois adorer sa sœur et la détester, parce qu'à cause d'elle, vous n'êtes plus aussi disponible pour lui ou parce qu'il perd son statut de petit, ou pour d’autres raisons encore.' C'est bizarre, je ne vois pas comment on peut détester et adorer. Pour moi, c'est l'un ou l'autre."

 Imprimer la page