Tous les entretiens vidéo

La continuité, essentielle pour le bébé

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (02:36)

La crèche et la continuité pour le bébé

Lieu de garde et de socialisation, la crèche est attentive à offrir une continuité au bébé. Préparation à l’entrée, permanence des équipes et des groupes d’enfants, continuité des adultes de référence, confiance mutuelle entre adultes…sont des conditions pour que le bébé vive ses journées en crèche avec sécurité et continuité. Dans ces conditions, l’enfant fait peu à peu l’expérience que la séparation du matin lui assure le retour de son parent en fin de journée.

Comment le bébé apprend à se séparer

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (03:43)

Séparation parentale et continuité pour le bébé

Les besoins de continuité et de permanences sont fondamentaux pour le bébé. En cas de séparation des parents, ce besoin de continuité se traduit notamment par la nécessité de garder des liens avec ses deux parents : maintenir le lien continu avec sa mère (ou sa figure de référence principale) et également garder des contacts fréquents et réguliers avec le père. La continuité se concrétise dans une rythmicité et une progressivité pensée selon l’âge de l’enfant mais se joue aussi sur un plan psychique. Ainsi, il importe que le parent absent reste une réalité pour le bébé au travers du discours...

Quand le père part à la naissance de l’enfant

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (02:32)

Garde alternée : les besoins du nourrisson

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (02:47)

Garde alternée : les besoins de l’enfant avant 2 ans

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (03:36)

Garde alternée : les besoins de l’enfant de 3-6 ans

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (03:49)

Garde alternée : les besoins de l’enfant de 6-12 ans

Entre 6 et 12 ans, l’enfant est sans doute le plus apte à supporter un hébergement alterné. Moins dépendant de l’amour de ses parents, plus critique et plus ambivalent à leur égard, il est aussi en quête d’une équité envers chacun d’eux. Cependant, des conditions restent nécessaires à savoir  la proximité géographique, l'absence de conflictualité entre ses deux parents  enfants n’ont pas la capacité psychique de vivre des changements répétitifs et y consacrent toute leur énergie au détriment de leurs activités propres et parfois même de leurs apprentissages. Pour d’autres enfants, le...

Garde alternée à l’adolescence

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (03:46)

Garde alternée : ce qui aide l’enfant de plus de 5 ans

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (03:17)

Séparation parentale : maintien du lien aux deux parents

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (03:53)

Le syndrome d’aliénation parentale

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (03:32)

Garde alternée : Les repères du calendrier de Brazelton

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (02:55)

Quand le parent seul dort avec son enfant

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (06:25)

La garde alternée à penser au cas par cas

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (04:34)

La parole de l’enfant en cas d’abus sexuel

La parole de l’enfant traduit toujours sa subjectivité. Recueillir la parole de l’enfant en cas d’abus sexuel nécessite des compétences afin de lui témoigner de l’empathie, de considérer son courage à parler sans induire des aveux, d’assurer le suivi de cette écoute. Enoncer un abus sexuel ouvre toujours sur une crise qu’il est nécessaire de contenir : protéger et accompagner l’enfant mais également son entourage.

La maltraitance sur enfant – Les abus sexuels

Le Dr Gérard, pédopsychiatre expose une typologie clinique des abus sexuels sur enfants au-dela des définitions légales.

La vérité sort-elle toujours de la bouche de l’enfant ?

Un entretien avec Françoise Hoornaert psychologue et coordinatrice de l'équipe pluridisciplinaire de SOS Parents-Enfants. (03:20)

Le doudou de l'enfant, un objet transitionnel

Le doudou de l’enfant est un jouet bien particulier. Objet rassurant, intime et personnel, il aide l’enfant à vivre la séparation, il soutient l’enfant dans son ouverture au monde extérieur. D’abord inséparable de l’enfant, le doudou va, pas à pas, soutenir les différentes phases de séparation que l’enfant vit d’abord dans l’espace collectif (par exemple quand il faut quitter papa, ou maman à l’entrée à l’école), ensuite aussi dans l’espace familial, au moment des repas par exemple…La ritualisation et la présence/absence (besoin de restauration, de consolation…) du doudou soutient l’enfant...

Le spot de la campagne "Jeu t'aime"

(Re)découvrez la campagne "Jeu t'aime" au travers du spot qui sera diffusé à partir de ce 20 janvier sur les chaînes TV belges. 

Jouer: Apprendre de ses erreurs

Expérimenter, essayer, faire des brouillons, rater,  recommencer … aident l’enfant à grandir. Le jeu offre, là dès la naissance, une occasion d’éprouver l’essai et l’erreur. La présence de l’adulte au côté de l’enfant aura pour bénéfice, non pas de faire à sa place, mais bien de l’aider à comprendre, à analyser, à relativiser l’échec voire à interroger sa responsabilité dans sa chute scolaire par exemple. Adulte, se tromper fait encore partie du cheminement, parfois accompagné d’un professionnel.

Grandir, c'est se séparer... petit à petit

Grandir signifie aller vers l’inconnu. Pour maîtriser la peur engagée par cette découverte de la nouveauté, étape par étape, l’enfant s’appuie sur des expériences répétées donc rassurantes. Dans le même mouvement, à l’instar de l’enfant qui retrouve calme et apaisement dans l’activité ludique répétitive et rythmée, l’adulte inquiet recoure à des activités répétées voire « obsessionnelles ».

Etre équitable dans une famille

La fonction parentale porte en elle une dimension civilisatrice par la nécessité de réguler l’équité au sein de la fratrie. Parfois, compte tenu des jalousies et des rivalités fraternelles, cette recherche de l’équité réclame une grande part de diplomatie de la part des parents et il importe plus encore dans ces configurations que les parents soient attentifs à se montrer justes avec chacun. La question des places et celle des rivalités fraternelles s’ouvrent inévitablement dès l’arrivée d’un second enfant. Car la naissance d’un petit frère ou d’une petite sœur quoi que réjouissante fait...

Etre équitable dans une famille

La fonction parentale porte en elle une dimension civilisatrice par la nécessité de réguler l’équité au sein de la fratrie. Parfois, compte tenu des jalousies et des rivalités fraternelles, cette recherche de l’équité réclame une grande part de diplomatie de la part des parents et il importe plus encore dans ces configurations que les parents soient attentifs à se montrer justes avec chacun. La question des places et celle des rivalités fraternelles s’ouvrent inévitablement dès l’arrivée d’un second enfant. Car la naissance d’un petit frère ou d’une petite sœur quoi que réjouissante fait...

Pages