Tous les entretiens vidéo

Garde alternée : les besoins de l’enfant avant 2 ans

L'enfant de moins de 2 ans a développé ses capacités de symbolisation et d'expression. Aussi, si le "passage de bras" n'est pas réalisé de façon à lui préserver son sentiment de sécurité, il le fera ressentir à un parent, laissant croire à celui-ci que l'hébergement ne s'est pas bien passé chez l'autre parent. Sa notion subjective du temps et son besoin de continuité le mettent à mal s’il est soumis à des rythmes voire à des changements répétés. La garde alternée va à l’encontre des besoins de l’enfant de moins de 2 ans.

Garde alternée : les besoins de l’enfant de 3-6 ans

Même si l'enfant est capable de comprendre et de s'exprimer avec des mots, il est toujours nécessaire d'assurer une continuité chez lui. Des contacts fréquents avec le parent absent, des temps de vacances un peu plus longs permettront à l'enfant d'investir différemment chaque parent.

Garde alternée : les besoins de l’enfant de 6-12 ans

Entre 6 et 12 ans, l’enfant est sans doute le plus apte à supporter un hébergement alterné. Cependant, des conditions restent nécessaires : proximité géographique, proximité de l'école, absence de conflictualité entre les deux parents... Le sentiment de loyauté présent dans l'esprit de l'enfant donne également une teinte particulière à cette période.

Garde alternée à l’adolescence

La garde alternée revêt un caractère plus compliqué à l'adolescence. Le jeune veut acquérir plus d'autonomie, rencontrer ses amis, sortir, vivre des élans amoureux... La garde alternée présente alors un décalage dans l'encadrement, et l'adolescent usera d'ailleurs avec stratégie de cette situation. Le rapprochement avec l’un des parents sera dans certains cas utile à son développement psychique, voire le besoin d’expérimenter en continuité la vie chez un de ses parents, parfois celui qui a recréé une entité familiale avec fratrie.

Garde alternée : ce qui aide l’enfant de plus de 5 ans

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (03:17)

Séparation parentale : maintien du lien aux deux parents

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (03:53)

Le syndrome d’aliénation parentale

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (03:32)

Garde alternée : Les repères du calendrier de Brazelton

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (02:55)

Quand le parent seul dort avec son enfant

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (06:25)

La garde alternée à penser au cas par cas

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (04:34)

Allégation en matière de maltraitance

Parfois, des accusations sont lancées facilement, sur des bases très fragiles. Certaines allégations, manifestement fausses, visent à porter atteinte à une personne. D'autres émanent de parents inquiets d'une éventuelle maltraitance. Il faut parfois "fermer les portes" pour que cela ne circule pas trop vite, ni trop fort, les investigations répétées n'étant pas la meilleure des choses pour l'enfant.

Comment comprendre l’aveuglement d’une mère quand son conjoint maltraite ses enfants?

Comment expliquer qu'une maman puisse ne pas protéger ses enfants ? Certaines mères se trouvent  dans une situation de dépendance affective et/ou matérielle à l'égard du conjoint ou du compagnon maltraitant. Souvent aussi, une enfance douloureuse amène des femmes à opèrer une sorte de 'classement' pour ne pas affronter la réalité. Il existe également des mères peu protectrices, ou encore manipulables et manipulées ...

Comment comprendre qu’un enfant ne parle pas de la maltraitance qu’il vit ?

Que l'enfant n'aie pas conscience de la matraitance qu'il vit ou qu'il soit pris dans des liens de loyauté sont deux éléments parmi d'autres qui permettent d'appréhender pourquoi l'enfant ne parle pas de la maltraitance qu’il vit.

La vérité sort-elle toujours de la bouche de l’enfant ?

Un entretien avec Françoise Hoornaert psychologue et coordinatrice de l'équipe pluridisciplinaire de SOS Parents-Enfants. (03:20)

Le doudou de l'enfant, un objet transitionnel

Un entretien avec Sophie Marinopoulos, psychologue, psychanalyste. (05:15)  

Le spot de la campagne "Jeu t'aime"

(Re)découvrez la campagne "Jeu t'aime" au travers du spot qui sera diffusé à partir de ce 20 janvier sur les chaînes TV belges. 

Jouer: Apprendre de ses erreurs

Un entretien avec Sophie Marinopoulos, psychologue, psychanalyste. (04:53)

 

Grandir, c'est se séparer... petit à petit

Un entretien avec Sophie Marinopoulos, psychologue, psychanalyste. (02:28)

Etre équitable dans une famille

Un entretien avec Pierre Delion, psychiatre et psychanalyste. (05:57)

Etre équitable dans une famille

Un entretien avec Pierre Delion, psychiatre et psychanalyste. (05:57)

La dépression du bébé

Un entretien avec Pierre Delion, psychiatre et psychanalyste. (04:48)

Pages