Tous les entretiens vidéo

Qu’est-ce qu’un parent sécurisant pour son enfant ?

Un entretien (02:26) avec Sylvain Missonnier, professeur de psychologie clinique de la périnatalité réalisé lors du 7e congrès européen de l’AEPEA  (link is external) "Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants" tenu à Bruxelles en mai 2014.

Parent vulnérable, parent pathologique, quelle différence ?

Un entretien (02:48) avec Sylvain Missonnier, professeur de psychologie clinique de la périnatalité réalisé lors du 7e congrès européen de l’AEPEA "Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants" tenu à Bruxelles en mai 2014.

Quand l’enfant est difficile au retour d’un week-end en alternance

Un entretien (02:14) avec Sylvain Missonnier, professeur de psychologie clinique de la périnatalité réalisé lors du 7e congrès européen de l’AEPEA  "Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants" tenu à Bruxelles en mai 2014.

Résidence alternée dans un domicile unique : quels bénéfices pour l’enfant ?

Un entretien (02:23) avec Sylvain Missonnier, professeur de psychologie clinique de la périnatalité réalisé lors du 7e congrès européen de l’AEPEA "Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants" tenu à Bruxelles en mai 2014.

Le nourrisson investit plusieurs figures d’attachement

Un entretien (02:25) avec Sylvain Missonnier, professeur de psychologie clinique de la périnatalité réalisé lors du 7e congrès européen de l’AEPEA  (link is external) "Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants" tenu à Bruxelles en mai 2014.

[Vidéo] La grossesse: un changement d'identité.

Un entretien avec Françoise Molenat , pédopsychiatre, (05:27) Devenir mère représente un total bouleversement corporel, émotionnel, psychique. Des questions telles « Qui suis-je ? » « Comment vais-je m’en sortir » « Comment mon enfant va me regarder ? » «  Serais-je entendue ? » ….sont présentes et vont plus ou moins s’exprimer, s’interroger compte tenu de l’outillage psychique et de la facilité/difficulté à lâcher prise et à anticiper. La présence et la capacité du professionnel à être là offrent aussi des points d’appui pour que la femme trouve de nouveaux repères. La grossesse...

Les bébés de couples mixtes, identité métissée

Un entretien (05:38) avec Marie Rose Moro, professeur de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent à l' Université Paris Descartes, réalisée lors du 7e congrès européen de l’AEPEA "Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants" tenu à Bruxelles en mai 2014.

Une « bonne » manière de porter les bébés ?

Un entretien (02:21) avec Marie Rose Moro, professeur de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent à l' Université Paris Descartes, réalisée lors du 7e congrès européen de l’AEPEA "Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants" tenu à Bruxelles en mai 2014.

Enfant de migrants, adolescence complexe ?

Un entretien (05:14) avec Marie Rose Moro, professeur de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent à l' Université Paris Descartes, réalisée lors du 7e congrès européen de l’AEPEA "Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants" tenu à Bruxelles en mai 2014.

Les enfants de migrants, passer d’une langue à l’autre

Un entretien (06:29) avec Marie Rose Moro, professeur de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent à l' Université Paris Descartes, réalisée lors du 7e congrès européen de l’AEPEA "Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants" tenu à Bruxelles en mai 2014.

On ne porte pas les bébés de la même manière partout

Un entretien (06:09) avec Marie Rose Moro, professeur de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent à l' Université Paris Descartes, réalisée lors du 7e congrès européen de l’AEPEA "Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants" tenu à Bruxelles en mai 2014.  

Diversité culturelle et éducation de l’enfant

Un entretien (04:18) avec Marie Rose Moro, professeur de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent à l' Université Paris Descartes, réalisée lors du 7e congrès européen de l’AEPEA "Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants" tenu à Bruxelles en mai 2014.

Les enfants migrants, passer d’une culture à l’autre

Un entretien (01:47) avec Marie Rose Moro,professeur de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent à l' Université Paris Descartes, réalisée lors du 7e congrès européen de l’AEPEA "Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants" tenu à Bruxelles en mai 2014.

L’allaitement, une pratique culturelle ?

Les modalités de l’allaitement et du sevrage relèvent de pratiques culturelles diverses au travers des époques. Si de tout temps l’allaitement maternel reste majoritairement valorisé, allaiter les bébés prend des formes variables et singulières dans le monde rural, dans la transition urbaine et au temps de la mondialisation. Nos référents culturels inscrivent l’allaitement dans une relation dyadique mère –enfant, alors que par exemple, certaines cultures font du sevrage un acte collectif.

La fessée, pratique éducative culturelle ?

Un entretien (03:42) avec Marie Rose Moro, professeur de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent à l' Université Paris Descartes, réalisée lors du 7e congrès européen de l’AEPEA "Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants" tenu à Bruxelles en mai 2014.

Le co dodo, une pratique culturelle ?

Un entretien (05:43) avec Marie Rose Moro, professeur de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent à l' Université Paris Descartes, réalisée lors du 7e congrès européen de l’AEPEA "Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants" tenu à Bruxelles en mai 2014.

Avec l'adolescent, distinguer la fugue de l'errance

Un entretien avec David Le Breton, anthropologue et sociologue, professeur de sociologie à l’université de Strasbourg.  (06:29) 

Adolescence : conduites à risques et rites de passages

Un entretien avec David Le Breton, anthropologue et sociologue, professeur de sociologie à l’université de Strasbourg. (03:54) 

Tatouage à l’adolescence

Un entretien avec David Le Breton, anthropologue et sociologue, professeur de sociologie à l’université de Strasbourg.  (06:39)   

Scarifications et tatouages à l’adolescence ?

Un entretien avec David Le Breton, anthropologue et sociologue, professeur de sociologie à l’université de Strasbourg.(01:34)   

Conduites à risque à l’adolescence : question de genre ?

Un entretien avec David Le Breton, anthropologue et sociologue, professeur de sociologie à l’université de Strasbourg. (01:21)   

Adolescence et scarifications

Les scarifications à l’adolescence apparaissent comme un remède paradoxal à la souffrance personnelle du jeune. A travers le recours à la douleur, elles traduisent et régulent une souffrance par lequel il reprend le contrôle de sa vie en quelques sorte,  à l’image du sacrifice d’une partie de soi pour sauver l’essentiel.  

"Le corps de l’adolescent, le champ de bataille de son identité"

Un entretien avec David Le Breton, anthropologue et sociologue, professeur de sociologie à l’université de Strasbourg.  (03:52)   

Quête de l’ivresse à l’adolescence

Un entretien avec David Le Breton, anthropologue et sociologue, professeur de sociologie à l’université de Strasbourg. (04:02)   

Les addictions à l’adolescence

Un entretien avec David Le Breton, anthropologue et sociologue, professeur de sociologie à l’université de Strasbourg.  (02:23)   

Jeux d’étranglement et tentatives de suicide à l’adolescence

Un entretien avec David Le Breton, anthropologue et sociologue, professeur de sociologie à l’université de Strasbourg.  (03:02)   

Rites de sacrifices à l’adolescence

Un entretien avec David Le Breton, anthropologue et sociologue, professeur de sociologie à l’université de Strasbourg. (01:52)   

Jouer avec la mort à l’adolescence

Un entretien avec David Le Breton, anthropologue et sociologue, professeur de sociologie à l’université de Strasbourg.  (01:53)   

Pourquoi l’adolescent joue avec le risque ?

Un entretien avec David Le Breton, anthropologue et sociologue, professeur de sociologie à l’université de Strasbourg. (02:07)   

Comment comprendre les conduites à risque à l’adolescence ?

Un entretien avec David Le Breton, anthropologue et sociologue, professeur de sociologie à l’université de Strasbourg. (01:47)   

[ Vidéo] Conduites à risque à l’adolescence : « acte de passage ou passage à l’acte » ?

Pour David Le Breton, les conduites à risque relèvent moins du pathologique que d’une logique inhérente à la condition humaine, conduitent qui peuvent prendre des figures anthropologiques diverses. En dépit des souffrances dont elles témoignent, elles traduisent un acte de passage pour renaître au monde. Pour le jeune « Il s’agit d’accoucher de soi dans un corps à corps avec le monde. ». 

Qu’est ce qu’un enfant difficile ?

La notion d’enfant difficile recouvre des réalités très différentes allant des difficultés développementales d’ordre éducatif aux pathologies pédopsychiatriques. Il convient de distinguer ces secondes difficultés psychiques de celles qui résultent pour partie de la position éducative voire de la fragilité de la fonction parentale. Par ailleurs, un enfant qui se développe ne se conforme pas toujours à l’idée que l’adulte, parent ou éducateur, s’en fait et ne répond pas toujours aux consignes éducatives. D’autre part, dans le cas d’enfants présentant des pathologies pédopsychiatriques avérées...

La plasticité neuronale

Construire sa vie au delà des déterminants qui nous façonnent est notre liberté et notre humanité. François Ansermet, pédopsychiatre explique le paradoxe qui coexiste  entre l’expérience inscrite, acquise et le changement permanent à l’œuvre dans notre identité. En tant que professionnel, accompagner vers l’émancipation, la création, l’inventivité vient soutenir le sujet au-delà de tout déterminisme.

Les impacts de la procréation assistée

Un entretien (04:51) avec François Ansermet psychiatre et psychanalyste réalisée lors du 7e congrès européen de l’AEPEA  "Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants" tenu à Bruxelles en mai 2014.

Les multiples manières de faire un enfant, de créer une famille

La famille est une institution qui bouge. Aujourd’hui, les modalités du faire famille se transforment : faire un enfant seul, à deux, à trois ou quand on est vieux… ressort d’un choix subjectif qui ne peut s’enfermer dans le piège du déterminisme. Au delà des circonstances de procréation, l’enfant va toujours inventer sa vie, réinterpréter ses conditions d’origine au delà des normes et des représentations.  

Enfant difficile, enfant malade ?

En admettant que l'enfant difficile est surtout un enfant en souffrance, on sort de la stigmatisation. On est prêt à accueillir cette souffrance et à entrer en relation de façon plus détendue, à être plus indulgent. Cela constitue bien souvent un premier pas vers la guérison.    Un entretien (04:50) avec Pierre Delion, psychiatre et psychanalyste réalisée lors du 7e congrès européen de l’AEPEA  "Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants...

Souffrance psychique de l'enfant, à quels marqueurs être attentif ?

Quand les comportements de l'enfant nous mettent en difficultés, qu'on se retrouve dans une impasse relationnelle, il est important de faire appel au groupe (collègues, professionnels,..).. Analyser en groupe ce qui se passe et ce que l'enfant essaye de dire permet de décaler la situation, de faire un pas hors du tourbillon dans lequel on est emporté.  Un entretien (02:11) avec Pierre Delion, psychiatre et psychanalyste réalisée lors du 7e congrès européen de l’AEPEA  "Corps à corps. Souffrances du corps et travail...

Comment soutenir les parents d’enfants difficiles ?

Un entretien (04:09) avec Pierre Delion, psychiatre et psychanalyste réalisée lors du 7e congrès européen de l’AEPEA  "Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants" tenu à Bruxelles en mai 2014.

Comment ne pas exclure un enfant difficile ?

Face à un enfant difficile, la première tendance est de vouloir l'exclure, l'éloigner de soi. Pour remédier à ce premier élan, on peut échanger. En entendant le point de vue différent de collègues, de proches,...sur cet enfant, on perçoit qu'une autre relation est possible avec lui, ce qui redonne un peu d'élan et de courage.     Un entretien (02:53) avec Pierre Delion, psychiatre et psychanalyste réalisée lors du 7e congrès européen de l’AEPEA  "Corps à corps. Souffrances du corps et...

Que dit l’enfant qui ment ?

Un entretien (04:14) avec Pierre Delion, psychiatre et psychanalyste réalisée lors du 7e congrès européen de l’AEPEA  "Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants" tenu à Bruxelles en mai 2014.

Que faire avec un enfant qui s’oppose à tout ?

Si un enfant s'oppose à tout, c'est peut être parce qu'il ne sait plus ce dont il a besoin, envie. En adoptant une position d'attente bienveillante :  "puisque tu refuses tout ce que je te propose, on en reste là pour le moment et quand tu auras à nouveau besoin de moi je serai là", on permet à l'enfant de se remettre au contact de ses besoins. A partir de là, des demandes peuvent lui être reformulées.    Un entretien (02:57) avec Pierre Delion, psychiatre et psychanalyste réalisée lors du 7e...

Quand le caprice de l’enfant signe une prise d’autonomie

Un entretien (01:15) avec Pierre Delion, psychiatre et psychanalyste réalisée lors du 7e congrès européen de l’AEPEA  "Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants" tenu à Bruxelles en mai 2014.

Qu'est-ce que la cohérence institutionnelle ?

Un entretien (05:53) avec Pierre Delion, psychiatre et psychanalyste réalisée lors du 7e congrès européen de l’AEPEA  "Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants" tenu à Bruxelles en mai 2014. (05:53)

L’attachement, essentiel pour le développement de l’enfant

L’enfant tout petit est en capacité de développer plusieurs liens d’attachement mais une figure préférentielle se détache cependant, figure qui va davantage rassurer, sécuriser l’enfant, particulièrement en cas de détresse, en situation de fragilité ou de plus grande vulnérabilité, telle la nuit. Généralement, la mère reste à ce jour la première figure d’attachement. Le père prend auprès de l’enfant un rôle d’ouverture au monde, soutenant davantage le pool exploratoire, la motricité. Ces rôles sont tous deux nécessaires à l’enfant, complémentaires et non hiérarchisés quant à la valeur et à...

La continuité, essentielle pour le bébé

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (02:36)

La crèche et la continuité pour le bébé

Lieu de garde et de socialisation, la crèche est attentive à offrir une continuité au bébé. Préparation à l’entrée, permanence des équipes et des groupes d’enfants, continuité des adultes de référence, confiance mutuelle entre adultes…sont des conditions pour que le bébé vive ses journées en crèche avec sécurité et continuité. Dans ces conditions, l’enfant fait peu à peu l’expérience que la séparation du matin lui assure le retour de son parent en fin de journée.

Pages