Attentat de Conflans - Des pistes pour en parler aux enfants

Un attentat commis en France, à Conflans, contre un enseignant d'histoire a suscité une vive émotion en France et en Belgique. Les médias relayent largement cet acte barbare qui a sidéré bon nombre d'adultes, les laissant parfois sans voix pour aborder cela avec leurs enfants. Comment parler de tels actes avec les enfants ? Comment trouver les mots ? Comment les accompagner sans leur mentir mais sans les envahir de nos angoisses ? 

"[...] Parler, penser ensemble

Un attentat fait la Une de l’actualité, une mère de famille a tué son enfant, le père d’un enfant s’est pendu… Contre le chaos, contre la monstruosité, il n'y a pas d'autres armes que celles de la pensée, de la dignité, de l'attention à autrui, de la construction démocratique permanente ; le travail de la culture… Si le «monstre» est tout entier à ses pulsions, l'homme gagne son humanité en évitant d'être emporté par ses émotions grâce à sa capacité de penser à lui-même, à l’autre et au monde qui l'entoure. Il s'agit d'un mouvement où je me laisse toucher par la souffrance de l'autre et où, plutôt que d'en être sidéré, fasciné, je suis capable de penser et parler cette souffrance et, éventuellement, d'agir. L'école ainsi que les associations qui accueillent les jeunes sont bien des lieux où l'on cherche à comprendre, où l'on apprend à penser ; y compris dans les limites de l'impensable. Telle est la responsabilité de l'adulte. Les évènements dramatiques sont chaque fois des occasions de penser ensemble à de nombreux thèmes au fil des questions et sans les devancer : Pourquoi les adultes ne peuvent-ils séduire les enfants ? Quelle est la frontière entre le bien et le mal ? Quelle est la différence entre fantasme et acte ? Pourquoi a-t-on supprimé la peine de mort ? Pourquoi la justice doit prendre du temps et pourquoi le criminel a droit à un avocat ? Qu'est-ce que la présomption d'innocence ? Ou mettre la limite entre la liberté de l'individu et la protection de la société ? Quelles réponses donner ? Impossible de les tracer au cordeau, on peut juste penser ensemble en sachant qu'il n'y a pas de « maître de l'univers », seulement des humains qui tentent de faire de leur mieux dans un monde où, hélas, il y a des catastrophes, des accidents, des meurtres. Depuis l'aube des temps, les hommes ont à la fois cherché à s'en prémunir mais également ont été amenés à vivre avec ce réel, le ciel qui peut tomber sur la tête malgré la potion magique. Reconnaître cette part de non-maîtrisable et faire entendre à l'enfant qu'il y a moyen de vivre avec, c'est également aider ce dernier à grandir.

Extrait du texte "Comment aider les enfants en cas d'événement tragique ?"

Depuis l'attentat de Charlie Hebdo, de nombreux journaux, articles, interviews d'experts ont été réalisés pour soutenir parents et enseignants dans cette tâche difficile d'expliquer l'inexplicable. 

Ressources pour les parents
[Article de Pomme d'Api] Comment parler aux enfants de la violence du monde ? (Pour en parler avec les plus petits de 3 à 7 ans)
[Texte Yapaka] Comment aider les enfants en cas d’événement tragique ?
[Slate.fr] Comment parler des attentats à ses enfants ? 

Ressources pour les enseignants
[Média Animation] Des pistes éducatives pour soutenir les enseignants
[Educasol] Savoir accueillir la parole des élèves après un attentat

 

 Imprimer la page