[Glané] "Les enfants de l'ASMR, entre malaise et exploitation"

Article paru sur Korii (Slate)

"Pour les personnes qui n’en ressentent pas les effets, regarder une vidéo Autonomous Sensory Meridian Response (ASMR) constitue une expérience étonnante. Bruits de bouches, chuchotements, ongle qui viennent gratter le micro, tous ces sons prétendent provoquer chez certaines personnes une stimulation comparable à un «orgasme du cerveau».

C'est la raison pour laquelle la participation de mineur/es, parfois de très jeunes enfants, qui engrangent des millions de vues en s’y mettant en scène peut mettre très mal à l’aise. En regardant leurs vidéos, il est facile de comprendre pourquoi elles n’ont rien de dérangeantes lorsqu’on les regarde avec des yeux d’enfants, qui ne comprennent pas ce qu’un public adulte peut projeter sur eux.
Une petite fille qui joue avec un pinceau à maquillage de sa mère, une autre qui joue avec des produits de spa, rien de bien méchant en soi. Mais, qu'il s'agisse d'enfants ou d'adultes, assister à l’intimité créée par les chuchotements et les bruitages humides dans le but de procurer du plaisir, ne semble pas très éloigné du fétichisme."

La question posée ici rejoint celle plus globale de la présence d'enfants sur des vidéos disponibles à tout un chacun et sans limite spatialle ni temporelle. Les enfants ne sont pas en mesure de comprendre la portée de ce qu'ils postent (ou de ce que leurs parents postent à propos d'eux), ni des conséquences que cela peut avoir sur leur vie quotidienne ou leur développement. 

 Imprimer la page