Une adolescente accusée de pédopornographie pour avoir diffusé des photos d’elle, dénudée

Nous avions déjà attiré l'attention sur le fait que si des adolescents peuvent avoir des relations sexuelles, il courent le risque (théorique) de poursuites pénales s'ils se prennent nus en photo et font circuler ces images. La théorie est devenu réalité pour une jeune fille de Virginie (USA). Nous traduisons l'article :

La police du comté de James City accuse une adolescente de pédopornographie pour avoir tweeté des photos d'elle-même, nue .

Selon Stephanie Williams - Ortery du le Département de police du comté de James City, les agents ont reçu une information anonyme concernant  des photos d'une jeune fille de 16 ans dénudée, publiées sur Twitter.  On ne sait pas combien d'images sont concernées, mais la police estime qu'elles ont été publiées autour du 30 janvier.

Williams - Ortery dit que les photos ont également été envoyés à certains garçons.

Un éducateur de l'école en a été informé, et a parlé avec l'adolescente et sa mère .

«Ce n'est pas juste des amis qui voient ce qu'ils affichent, mais aussi des étrangers, n'importe qui", a déclaré Williams - Ortery. " Vous n'avez aucune idée de qui est là à regarder. Vous ne savez jamais qui va voir ce que vous publiez ".

Le téléphone de l'adolescente a été confisqué à titre de preuve, et elle a été accusé du chef d'inculpation de distribution de pédopornographie. Williams - Ortery dit que d'autres adolescents devraient être conscients qu'ils pourraient également avoir des ennuis pour des photos de cette nature, même s'ils n'ont pas qui a pris eux-même la photo.

"J'espère qu'ils ne les transmettront pas à leur tour à leurs amis, car automatiquement ils deviendraient également coupables de distribution de pédopornographie, qu'ils le sachent ou non", a déclaré Williams - Ortery .

WAVY.com a été informé que cette jeune femme et ses parents pourraient être condamnés à suivre un programme d'éducation sexuelle. Mais il reste un risque que cela se termine devant les tribunaux avec une possible peine de prison.

10 On Your Side parlé à des parents du voisinage qui étaient surpris d'entendre la sévérité de peine risquée par l'adolescente.

«Je ne pense pas qu'elle devrait être accusée de la pédopornographie, parce qu'elle est une enfant elle-même, mais si elle avait 18 ans ou plus, bien sûr", estime Emily Altman.

" Qui distribue de la pédopornographie? ", demande Dometre Mobley . " Elle est une enfant, je ne sais quoi penser de cette réalité. "

Selon la police, l'adolescente a franchi la ligne rouge du sexting à la pédopornographie en raison du contenu obscène des photos.

Les parents peuvent également être surpris de savoir que enquêteurs disent constater une augmentation de tels cas parce que les adolescents le considèrent comme de l'inoffensif sexting  .

Thématique: 

 Imprimer la page

Pages qui pourraient également vous intéresser

Les risques d’Internet, mythes et réalités

Internet, au même titre que tout progrès, comporte sa part de nouveaux risques. En permettant de dupliquer à des millions d’exemplaires la pensée humaine, l’imprimerie a servi aussi bien à...

Campagne Ecrans : Avant 3 ans

Avant 3 ans, l'enfant a besoin de mettre en place ses repères spatiaux, puis temporels. Les repères dans l'espace se construisent grâce à toutes les interactions avec l'environnement qui implique...