Livres, vidéos, podcasts...

[Vidéo] Usage des écrans à l’adolescence, la nécessité de penser le cadre et la limite

Marion Haza (05:51), psychologue clinicienne, invite à penser la question du numérique et des adolescents à partir des usages qu'ils en font : Communiquer avec des pairs ou passer tout son temps sur des vidéos? Jeux seuls ou en réseau?... Au delà du numérique, l'adolescent explore-t-il d'autres modalités relationnelles et les autres sphères de son développement : rencontres en face à face avec ses pairs, activités hors écrans, temps en famille... 

[Vidéo] Challenges numériques à l’adolescence, quelle prévention ?

Selon Marion Haza (07:27), psychologue clinicienne, interdire les adolescents à participer à tel ou tel challenge peut se révéler contre-productif tant cela peut inciter les adolescents à y voir un deuxième défi : d'une part le défi en lui-même et d'autre part défier la règle de l'adulte. Au contraire, la prévention par les pairs est une piste intéressante qui a déjà fait ses preuves. Des influenceurs, youtubeurs peuvent par exemple réaliser des vidéos dans lesquelles ils abordent la question de tel ou tel challenge, les invitant à réfléchir et à ne pas y prendre part. 

[Vidéo] Le défi à l’adolescence, une quête identitaire initiatique

 Marion Haza (04:15), psychologue clinicienne, invite à lire les défis à l'adolescence, que cela soit sur les réseaux ou en dehors, comme une quête pour certains de prouver qu'ils existent, d'être reconnus, par les adultes et leurs pairs, comme des adultes. En effet, nos sociétés occidentales ne proposent plus de rites initiatiques pour marquer la fin de l'enfance et l'entrée comme adulte dans la société. 

[Vidéo] La culture du challenge à l’ère virtuelle

Marion Haza (03:37), psychologue clinicienne, explique que le numérique a contribué à exacerber, renforcer la portée des challenges et défis qui ont toujours existé. Sur les réseaux sociaux, les likes et commentaires constituant un système de gratification, de renforcement à large échelle qui contribue à consolider le narcissisme de certains. 

[Vidéo] L’école numérique, une solution seulement transitoire en contexte de crise sanitaire

Roland Gori (02:52), professeur de psychopathologie clinique, démontre combien les technologies ne constituent que des moyens de pallier à une absence, mais ne peuvent en aucun cas remplacer la relation pédagogique. Pour l'enseignant, il s'agit de pouvoir penser, se saisir de la curiosité des élèves, des éléments qui les intéressent pour leur apprendre, leur transmettre des savoirs et des savoir-faire.  A ce titre, la pédagogie ne peut pas être réduite ni traitée comme une science mais est à considérer comme un art : elle mobilise la capacité des enseignants à se saisir de la part du sensible des élèves, à leurs désirs pour leur donner le goût d'apprendre. 

 Imprimer la page