Livres, vidéos, podcasts...

[Vidéo] Covid-19 : Comment la bienveillance peut-elle être un outil langagier ?

Véronique Rey, linguiste, invite à soigner nos pratiques langagières avec les enfants, particulièrement en ce moment de crise. Dans le confinement familial, penser à utiliser des mots d’encouragement, de soutien, d’élaboration du lien et non uniquement des mots pour informer, limiter, conseiller, est particulièrement utile. La conscience de cet exercice nous est nécessaire car, dans un quotidien bouleversé, nous avons parfois tendance à nous en détourner.

[Vidéo] Covid-19 : quand l’espace familial est vécu comme le seul refuge sécurisant, comment soutenir le retour dans le social ?

Gérard Neyrand, sociologue, aborde les enjeux d’un retour dans le social après le confinement en souligant l’importance d’un retour progressif pour éviter des attitudes défensives. A cet égard, le rôle des professionnels auprès des familles vise à les accompagner, les rassurer, principalement les familles vulnérables ou celles qui ont évité toute sortie depuis des semaines. La relation de confiance qui lie les professionnels aux familles est un outil précieux. 

[Vidéo] Covid-19 : comment soutenir la confiance entre adultes quand la peur sanitaire est envahissante ?

Gérard Neyrand (03:18), sociologue, évoque les conséquences de la peur et les effets paradoxaux du confinement entre isolement et (ré)activation du dialogue social, de la parole et des contacts de proximité, soutenus, entre autres, par les médias contemporains. La parole soutient et entretient la confiance nécessaire entre adultes pour penser l'alliance éducative autour de l'enfant.  A ce titre, toutes les familles ne sont pas logées à la même enseigne et pour les plus vulnérables, le déficit de confiance suscité par la crise sanitaire, les conditions du confinement et la privation plus importante des rapports sociaux est à prendre en compte à la vielle du déconfinement. 

[Vidéo] Comment être créatif dans la rencontre avec les tout-petits quand nos jeux de bouche sont confinés derrière les masques ?

Pascale Gustin (05:21), psychologue clinicienne, déplie toute l'importance de la communication par la bouche, les mimiques faciales... entre un bébé et un adulte. 
La créativité des professionnels qui seront en contact avec des tout-petits sera essentielle pour permettre à tous ces bébés de continuer à avoir accès à la bouche et à toutes les informations essentielles qu'elle transmet.
Par exemple, pour les sourds et malentendants, des masques avec une fenêtre transparente au niveau de la bouche ont été imaginés pour permettre la lecture labiale. 

[Vidéo] Conjuguer l’impératif sanitaire et l’urgence humaine, une tâche complexe pour le professionnel de l’aide

Dans la temporalité étirée en présence, Pascale Gustin (06:18), psychologue, interroge la priorité sanitaire et les urgences humaines parfois amplifiées avec la crise. Telle la situation préoccupante des enfants vivant dans des environnements familiaux à risque et qui se trouvent privés d’espaces tiers comme la crèche ou l’école. Les professionnels ont à conjuguer ces impératifs sanitaires et humains avec créativité et engagement. 

[Vidéo] Naissance et Covid-19 - Les premières semaines avec le bébé : comment faire quand le relais aux proches n’est pas possible ? Quel soutien particulier du professionnel ?

Pour Pascale Gustin (05:52), psychologue clinicienne, le portage des tout jeunes parents par leurs proches n'étant pas possible, les professionnels ont une importance toute particulière. Ces derniers doivent être plus que jamais présents et créatifs pour accompagner les parents qui se retrouvent très seuls avec leur bébé. Il s'agit de prendre de leurs nouvelles, de mettre en place des dispositifs de suivi créatifs : lors d'un appel vidéo, proposer au parent de déposer le bébé sur une table à langer et observer, s'extasier des menus progrès... 

[Vidéo] Covid-19 : comment accompagner la naissance quand les rituels coutumiers sont empêchés ?

Pascale Gustin (06:06), psychologue clinicienne, explique l'importance des rituels qui entourent les deux passages majeurs dans la vie des êtres humains: la naissance et la mort. 

Lors d'une naissance, la présentation de l'enfant aux proches l'introduit dans le cercle familial et social. Mais lors de cette rencontre, c'est aussi une manière de transformer le statut de chacun : de parent à grand-parent, de frère ou soeur à oncle et tante... Il sera donc essentiel que cette présentation "officielle" ait lieu, par une fête, un bon repas, en faisant sauter les bouchons...une fois que le confinement sera levé. 

[Vidéo] Grossesse et Covid-19 : quelle attention particulière du professionnel aux parents en contexte de crise sanitaire et de confinement ?

Pascale Gustin (05:17), psychologue clinicienne, rappelle toute l'importance pour les professionnels qui entourent les futurs parents de maintenir le lien avec eux durant la grossesse, et ce malgré le contexte actuel.
En effet, les parents en devenir étant placés dans une grande incertitude : l'accouchement pourra-t-il avoir lieu comme prévu, mes parents pourront-ils voir le bébé?..., ils ont plus que jamais besoin d'être entourés et suivis, que cela soit en consultation physique ou par téléphone, appels vidéo... 
En maintenant ces contacts réguliers, les professionnels permettent aux futurs parents d'être en position d'anticipation, ce qui reste le meilleur antidote aux éventuels chocs traumatiques. 

Covid-19, de la nécessité de penser de nouveaux rituels en cas de deuil ?

Delphine Pennewaert (04:11), psychologue, met en avant la dimension collective des deuils actuels, dans la mesure où c'est une traversée que des centaines de milliers de personnes à travers le monde vivent.

Mais, paradoxalement, les personnes endeuillées ne peuvent plus se réunir pour partager les rites habituels. Les appels, les vidéos... sont une manière de pouvoir partager mais l'art, l'écriture, le dessin, les collages symbolisant le lien à l'autre, le sentiment de douleur consitutent également un moyen d'expression fort et intime. 

[Vidéo] Travailler masqué, quelle incidence sur la relation d’aide, de soin ?

Delphine Pennewaert (04:30), psychologue, invite à penser au-delà des contraintes du masque pour les professionnels de la relation d’aide (masque qui incarne une forme de séparation, une entrave possible à la relation) pour en imaginer les possibilités d'un support à la relation notamment dans sa dimension ludique (jouer avec le masque), d’appartenance commune (tout le monde est concerné),et aussi dans la symbolisation comme une prise d'action sur la situation.

[Vidéo] Covid-19 : comprendre les stades de la crise pour accompagner les familles

Delphine Pennewaert (06:45), psychologue de crise, expose une lecture de la crise en trois phases pour mieux comprendre les enjeux et la temporalité en présence de ce contexte.  La temporalité étirée de la phase aïguë (phase 1), dans ce temps de confinement crée un impact majeur qui pousse particulièrement à se centrer sur les besoins primaires et le sentiment de sécurité (différent de la situation factuelle de sécurité). Rester en lien au-delà de la distance physique offre un appui précieux sur ce plan. 
Le déconfinement ouvrira sur la phase 2, la sortie de crise.
La phase 3, au-delà du post immédiat, constitue le temps pour intégrer ce qui se sera passé afin de construire une nouvelle "normalité". 
Le rythme de cette traversée est différent pour chacun au sein d'une famille, d'une institution. Les éléments subjectifs restent essentiels pour en comprendre l'impact individuel et ajuster l'accompagnement. 

 Imprimer la page