La négligence à lire dans son contexte

Le livre “Prévenir la négligence” a été écrit par Claire Meersseman en dehors du contexte de la crise sanitaire. Elle y donne des clés à penser tenant compte singulièrement de chaque situation pour l’enfant, pour les parents et également du contexte sociétal dans lequel s’inscrit le quotidien de vie de la famille.

[...] Il importe d’inscrire la négligence dans une perspective systémique, dans une vision écologique du développement. En effet, aucun facteur ne contribue à lui seul à la négligence, mais de multiples facteurs interviennent au niveau de l’enfant, des parents, de la famille, de la collectivité et de la société, dans un paysage complexe. Dès lors, l’attention portera sur les besoins de l’enfant, sur le comportement des parents, mais aussi sur les responsabilités sociétales.

[...] Il est presqu’impossible d’être disponible pour les problèmes relationnels lorsqu’on est submergé par la précarité matérielle, quelle qu’elle soit. C’est le propre de la négligence : peu de moyens, une inertie face à la masse des problèmes, des événements qui ne cessent de «  mettre des bâtons dans les roues  ». S’arrêter sur les conditions minimales d’une vie en famille en établissant une sorte d’inventaire des nécessités et de l’urgence est un passage obligé. [...]

In Claire Meersseman“Prévenir la négligence”, Temps d'arrêt 107, yapaka, p.5 et p.43, février 2019

 Imprimer la page