Jeu

Jeu

Terme associé: 
Socialisation
Jeu vidéo

[Vidéo] Quand l'enfant joue à "on disait que"

Un entretien avec Sophie Marinopoulos (03:15), psychologue, psychanalyste. 

Vers 3 - 4 ans, l’enfant entame les jeux de mise en scène qui traduisent ses préoccupations enfantines. Par le « faire semblant », l’enfant endosse tel personnage connu ou imaginaire, se projette dans un contexte « on dirait qu’on partirait en vacances »,  une scène « on dirait qu’on avait un accident » ; une manière de jouer ses émotions, de prendre acte de sa vie intérieure, de l’apprivoiser, de la dépasser. Seul ou à plusieurs, l’enfant apprend à composer avec la distribution des rôles, l’issue de la mise en scène...

[Vidéo] Pourquoi laisser l'enfant perdre au jeu ?

Un entretien avec Sophie Marinopoulos (04:16), psychologue, psychanalyste. 

Le jeu implique toujours des règles, implicites ou explicites, un cadre balise toujours ce moment particulier.

Les jeux où la règle amène un perdant et un gagnant offrent une occasion à l’enfant de faire l’expérience de l’échec, nécessaire pour grandir. La présence de l’adulte permettra d’être là en soutien de cette épreuve qui peut se vivre douloureusement par l’enfant. Ce sera aussi l’occasion de l’amener à comprendre pourquoi il a perdu, la meilleure manière de poursuivre… bref de transformer l’échec en...

[Vidéo] Laisser jouer l'enfant pour lui apprendre à créer

Un entretien avec Sophie Marinopoulos (03:28), psychologue, psychanalyste.

Pour grandir, l’enfant doit disposer d’espaces libres pour jouer.
En dehors d’activités organisées telles la pratique d’un sport, d’une activité créative… en dehors du temps d’écrans, il est essentiel de laisser à l’enfant des espaces pour développer une activité de jeu libre. Sans but précis, sans intention pédagogique, sans règle (sinon celle de ne pas se mettre en danger), l’enfant aura ainsi l’occasion de s’organiser seul, de s’amuser de tout et de rien. Un moment essentiel à son développement moteur, cognitif et...

[Vidéo] Jouer est thérapeutique

Un entretien avec Sophie Marinopoulos (02:20), psychologue, psychanalyste. 

Les activités ludiques ont une fonction fondamentale dans la croissance et le développement de l’enfant. Le jeu, tel des expériences répétées et chaque fois nouvelles, permet à l’enfant de franchir des étapes au gré de son développement. A ce titre, le jeu est thérapeutique et l’enfant en jouant est son propre thérapeute.

Jouer renforce ses fondamentaux de base comme se représenter l’absence, jouer des situations difficiles, découvrir ses propres limites…Cet aspect est essentiel pour l’enfant qui par le jeu...

 Imprimer la page