[Vidéo] Suspicion de maltraitance : entre détection et bienveillance à l'enfant, quelle attention de la part de l'éducateur/animateur ?

Onglets principaux

Un entretien avec Virginie Plennevaux (02:51), psychologue clinicienne, coordinatrice de l’équipe SOS Enfants de Charleroi.

Les adultes en première ligne auprès des enfants (animateurs, éducateurs...) doivent avoir une certaine vigilance vis-à-vis de potentielles maltraitances, mais plutôt que d'attaquer de front cette question, il s'agira de faire sentir aux enfants que la parole est possible, que des adultes sont disponibles pour les écouter et cela peu importe leurs difficultés, interrogations. 

L'enfant choisira un moment où il se sent prêt à parler et l'adulte en qui il a confiance, il ne faut donc ni précipiter, ni anticiper ce type de dévoilement. Lorsque l'enfant parle, l'adulte se met véritablement à son écoute, lui demande comment il s'est senti ou se sent quand papa ou maman fait ça, si cela arrive souvent, mais sans entrer dans des détails sur les faits, ni réaliser un interrogatoire. En effet, ce travail de précision, de compréhension des faits doit être réalisé par des équipes de professionnels.  

Au cours de ce moment, l'adulte pourra reconnaitre le courage de l'enfant d'oser parler et le remercier pour la confiance dont il témoigne en se confiant. Il faudra lui expliquer les préoccupations, les inquiétudes que cela suscite et que pour lui venir en aide, à lui et sa famille, une aide d'autres adultes (d'abord les responsables tels les chefs d'unité, une direction d'école et ensuite les équipes SOS enfants, le SAJ) sera nécessaire. 

 

 

Cette vidéo est disponible au format mp4. Vous pouvez la télécharger afin de la visionner hors ligne ou de la graver sur un DVD. Télécharger la vidéo

 Imprimer la page