[Glané] Déconfinement et accueil du jeune enfant : l’impact du port du masque

Dans un texte publié sur le site "Les pros de la petite enfance" Anne Dethier et Florence Pirard invitent à réfléchir à la délicate question du port du masque dans les milieux d'accueil de la toute petite enfance et des conséquences que ce dernier pourrait avoir sur le développement du tout-petit. 

[...] "S’agissant du jeune enfant, les études ont mis l’accent sur l’importance d'une relation en synchronie avec ce qu’il vit au quotidien. Cet « accordage » a une double dimension, cognitive et affective : il s’agit pour l’adulte d’être en étroite connexion avec la situation à laquelle l’enfant est (ou vient d’être) confronté dans la réalité, mais aussi d’être réceptif et ajusté aux affects et émotions que l’enfant a pu éprouver. L’accordage de l’adulte et de l’enfant se fait de façon continue et par ajustements réciproques en intègrant leurs caractéristiques personnelles et celles de la réalité de leur environnement. On comprend que cela demande à l’adulte une attention soutenue et bienveillante à chaque enfant ainsi qu’une communication affective qu’il veille à ajuster à ce qu’exprime chacun. Cette harmonisation et ce partage émotionnel paisible fondent un lien qui apporte au jeune enfant la sécurité psychique indispensable à son bien être immédiat mais aussi à son développement psycho affectif.

Nombre d’émotions se lisent sur le visage et elles sont au cœur des interactions  enfants-adultes
Le tout petit n’est pas encore capable à la manière d’un adulte de reconnaître la personne ou interpréter le sens de son expression. Il importe donc de ne pas minimiser l'effet du port d'un masque qui transforme l'image du visage en le réduisant aux yeux. Or on sait que le sourire de l’adulte est déterminant pour l’accrochage du regard par le tout petit. Et le masque a aussi pour effet de figer en bonne partie le visage, de réduire son caractère expressif. On peut se poser des questions sur les effets dans la communication avec les bébés ?

Ainsi le lien entre l’enfant et l’adulte doit être au centre des préoccupations que soulève la conduite du déconfinement. Comment restaurer un lien sécurisant au retour du jeune enfant en milieu d’accueil après de longues semaines d’absence ? Quel sera l'effet du port d'un masque sur la qualité des interactions entre les adultes et les jeunes enfants accueillis dans un milieu d'accueil ? Comment garantir les conditions relationnelles indispensables au bien être des jeunes enfants ? Quel dialogue avec les familles autour de ces questions ?" [...]

Découvrir leur réflexion dans son intégralité ici

 

 Imprimer la page