[Glané] L'appel des pédiatres : les enfants sont les oubliés du déconfinement, ils doivent retourner à l’école et en collectivité

Un grand nombre de pédiatres a signé une lettre ouverte publiée sur La Libre.be pour interpeller les pouvoirs publics sur l'importance d'un retour en collectivité pour les enfants. En effet, les écoles, les lieux d'accueil, les activités extra-scolaires sont indispensables comme lieux d'épanouissement des enfants, comme lieux de socialisation, tiers entre l'enfant et sa famille, comme lieux qui permettent à certains enfants d'accéder à des repas équilibrés...
Ce retour est considéré comme comportant peu de risque pour les enfants. En effet, il a été démontré qu'ils ne sont pas les super transmetteurs qu'on a pensé qu'ils seraient en début d'épidémie, la maladie les affecte peu, il n'y a donc pas de raisons médicales à la prolongation d'un confinement pour eux. 

De plus, ce retour doit se faire dans des conditions qui offrent une atmopshère qui permet aux enfants de renouer avec leur enfance, leurs copains, le jeu... 

"Pour ceux qui auront la possibilité de retourner en collectivité, nous insistons pour que ce retour puisse se faire dans des conditions sereines et bienveillantes. Des mesures de protection excessives (comme la suppression des espaces de jeux, l’interdiction aux enfants de jouer entre eux, ou l’impossibilité de consoler un enfant) ne sont pas basées sur une évidence et pourraient déboucher sur des situations anxiogènes pour l’enfant, les professeurs et les parents.

L’enfant doit pouvoir évoluer, interagir et jouer normalement.

Nous faisons confiance aux enseignants mais aussi aux enfants, qui doivent être pleinement acteurs de cette nouvelle vie à l’école, pour être créatifs et trouver le juste équilibre entre les mesures barrières et d’hygiène nécessaires et l’harmonie du vivre ensemble. Les mesures essentielles recommandées sont le lavage régulier des mains et l’organisation de classes plus petites (bulles) sans interdire le contact. L’OMS insiste sur le fait que les enfants peuvent être les meilleurs ambassadeurs en termes de mesures d’hygiène et qu’ils doivent être positivement encouragés dans ce sens. Nous insistons également sur le rôle important des parents dans le respect des consignes de sécurité en particulier en rue et à l’entrée des écoles."

La carte blanche est à découvrir dans son intégralité sur La Libre.be

 Imprimer la page