La fessée et les élections

Plusieurs médias proposent aux citoyens de voir quels partis pensent comme eux. Certains de ces tests sont plus pédagogiques que d'autres, certains ont posé leurs questions à tous les partis, d'autres se sont limités aux ténors, certains comparent vos réponses à ceux des candidats, d'autres se limitent aux positions des partis.

Un des sites propose l'item Il doit être légalement interdit aux parents de frapper leurs enfants, et suggère les arguments suivants:

Pourquoi d'accord?
Les châtiments corporels sont une atteinte aux droits de l’enfant et sont contre-éducatifs et inefficaces comme moyen de discipline. En outre, il faut investir dans une campagne sur l'éducation non violente.
Les châtiments corporels sont d'un autre âge. La violence et l'humiliation ne permettent pas d'éduquer des enfants.
Le respect des interdits doit être inculqué autrement que par des punitions corporelles datant d'une autre époque
Pourquoi pas d'accord?
Les mauvais traitements doivent bien évidemment être poursuivis mais le code pénal ne doit pas être modifié dans la mesure où il permet déjà de condamner des violences intra familiales.

Les partis ont répondu de la manière suivante :

Oui

  • Ecolo: Les châtiments corporels sont d'un autre âge. La violence et l'humiliation ne permettent pas d'éduquer des enfants.
  • MR: pas d'argument donné
  • FDF: Le respect des interdits doit être inculqué autrement que par des punitions corporelles datant d'une autre époque
  • CDH: Les châtiments corporels sont une atteinte aux droits de l’enfant et sont contre-éducatifs et inefficaces comme moyen de discipline. En outre, il faut investir dans une campagne sur l'éducation non violente.

Non:

  • PS: Les mauvais traitements doivent bien évidemment être poursuivis mais le code pénal ne doit pas être modifié dans la mesure où il permet déjà de condamner des violences intra familiales.
Thématique: 

 Imprimer la page

Pages qui pourraient également vous intéresser

[Livre] Les risques d'une éducation sans peine

L’école est en difficulté. En témoignent au quotidien, accrocs et dérapages d’être ensemble : harcèlement, phobie scolaire, violence « gratuite », affaiblissement de la légitimité des adultes… A l’...