Les auteurs

Tous les auteurs | A (4) | B (14) | C (10) | D (25) | E (2) | F (4) | G (19) | H (7) | J (2) | K (5) | L (13) | M (23) | N (3) | O (1) | P (8) | Q (1) | R (6) | S (7) | T (3) | V (8) | W (2) | Y (1) | Z (2)
Pascal Kayaert est directeur de Télé-Accueil Bruxelles. Formateur d'adultes, il intervient également comme superviseur d'équipes. 
Psychiatre d’enfants et d’adolescents, Miri Keren est chef de l’unité de Santé Mentale pour tout-petits à l’hôpital GEAH, chargée de cours de psychiatrie de la petite enfance à la faculté de Médecine de l’Université de Tel Aviv. Elle est également présidente de la WAIMH (Association Mondiale de Santé Mentale du Nourrisson).
Alain Kerlan est philosophe, professeur émérite en sciences de l’éducation à l'université Lumière Lyon2, où il a exercé les fonctions de Directeur de l’Institut des Sciences et des Pratiques d’Education et de Formation. Son travail se situe aux carrefours de la philosophie et de la pédagogie, de l'art et de l'éducation. Il est l'auteur ou le directeur de plusieurs ouvrages, dont notamment : "L'art pour éduquer ?" (Presses de l’Université Laval, 2004), "Des artistes à la maternelle" (Scérén, 2005), "La photographie comme lien social" (Scérén, 2008), "Un collège saisi par les arts" (avec...
Dominique Klopfert est psychanalyste et psychodramatiste. Après un parcours passant par l’hôpital, la santé publique et l’enseignement, son intérêt se porte depuis 20 ans sur la clinique psychanalytique, les approches groupales et les dynamiques relationnelles. Elle est l’auteur de l’ouvrage « Inceste maternel, incestuel meurtrier, à corps et sans cris » (Harmattan, 2010). Elle se consacre aujourd’hui au travail clinique et exerce à Bruxelles.
Kouakou Kouassi est psychologue et psychanalyste. Il est chargé de cours à l'Université Paris V dans le cadre du diplôme en psychiatrie transculturelle. Il  travaille au sein d'un service de psychopathologie de l'enfance et de l' adolescence et comme chargé de consultation d'ethnopsychiatrie dans le service du professeur M-R Moro.

 Imprimer la page