Pas de télé pour les moins de 3 ans

Public cible: 

Introduction

Avant trois ans, regarder la télévision y compris les chaînes spécifiquement conçues pour ces enfants, peut entrainer chez ces derniers des troubles du développement tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration...

Cette recommandation soutenue par de nombreux pouvoirs publics relève non d'une prise de position morale ou éthique mais bien clinique liée au développement du bébé. L'intelligence à cet âge est en effet sensorielle et motrice plus que conceptuelle ou imagée. Découvrez l'argumentaire complet.

Cet avertissement « Pas de télé avant trois ans » se situe en amont des conseils d'accompagnement et de limites de temps de télévision pour l'enfant de plus de trois ans.

Les professionnels peuvent attirer l'attention des parents qu'ils rencontrent sur ces questions, mais également être attentifs aux écrans présents dans les lieux d'attente ou d'accueil, et y installer une information sur les dangers de la télé pour les bébés.

Commandez ou imprimez l'affiche, les autocollants, le dépliant avec l'argumentaire et informez les parents de votre commune, institution, quartier... lors d'une manifestation telle que la semaine sans télé, une réunion pédagogique, une fête de la famille, dans vos consultations...

Objectifs

  • Professionnels :
    • Leur faire mieux connaître les dangers de la télévision pour le développement de l’enfant.
    • Les aider à sensibiliser les parents
  • Parents
    • Leur faire mieux connaître les dangers de la télévision pour le développement de l’enfant.
    • Les aider à décider de ne pas exposer leurs jeunes enfants à la télévision

 

Vidéos en lien avec cette campagne

[Vidéo] La télévision, un troisième parent qui délie ?

Un entretien avec Dany Robert-Dufour, philosophe , professeur en sciences de l'éducation. (05:20)

La présence de la télévision n’est pas sans effet sur le développement de l’enfant et sur les rapports au sein de la famille. L’omniprésence de la télévision de plus en plus fréquente dans la chambre des enfants  modifie notamment l’accès aux fonctions symboliques. Dany Robert-Dufour parle d’ un effet de désagrégation de la discursivité. Autrement dit, dans une relation entre personnes, un émetteur s’adresse à un récepteur qui l’écoute, lui répond…Alors que la télévision parle seule sans adresse...

[Vidéo] L'impact des images sur nous et nos enfants

Les images ont un impact variable sur chacun d'entre nous. Pour schématiser, on pourrait dire que les images entrent en nous par deux portes :
- une porte publique qui ouvre l'accès à l'échange sur les représentations différentes que nous en avons
- une porte intime, notre jardin secret dont l'impact subjectif dépend de notre vécu, de nos émotions.

Echanger les points de vue, favoriser la parole sur les images et l'impact qu'elles suscitent en nous est important pour en prendre distance et particulièrement avec des enfants mais ne suffit pas à résoudre le retentissement intime qu'elles créent...

[Vidéo] L'écran entre la mère et l'enfant

Un entretien avec Pascale Gustin, psychologue clinicienne et psychanalyste. (03:32)

Les écrans, une fois allumés, ont cette faculté de phagocyter l'attention de tout un chacun.

Lorsqu'une maman est en train de regarder la télévision ou un écran avec son bébé dans les bras, elle devient toute entière absorbée et détourne les yeux de ce dernier.

Or, le bébé grandit à travers ce qu'il lit dans les yeux de sa maman. A travers leurs échanges de regard, ils apprennent à se connaître, se découvrent, et le monde émotionnel de bébé se développe. 

[Vidéo] Les écrans, les parents et leurs bébés

Un entretien avec Serge Tisseron (02:21), psychiatre et psychanalyste. 

Les bébés d'aujourd'hui grandissent de plus en plus face à des écrans, ce qui modifie considérablement les conditions de leur développement. Quand l'adulte regarde la télévision, cela crée une double attirance pour le bébé en présence; du fait du regard de l'adulte dirigé vers l'écran et du fait de l'écran allumé.
Serge Tisseron pose la question d'un futur où le besoin de sécurité sera procuré non plus par la présence de l'adulte mais bien dans le besoin d'écrans.

[Vidéo] De la télé pour les bébés aux jeux vidéo pour les ados

Conférence de Serge Tisseron

Depuis leur lancement, la télé pour les bébés est au centre de nombreux débats. Les spécialistes de l'enfance tirent la sonnette d’alarme. Leurs conséquences sur les tout petits sont en effet en grande partie inconnues, et ce qu’on en sait n’est guère rassurant…

Mais la fréquentation excessive des écrans dans la petite enfance pourrait bien aussi poser un autre problème : inviter le jeune enfant à développer des défenses privilégiées contre les angoisses qui l’assaillent en utilisant les possibilités des écrans. Or, à l’adolescence, les interactions précoces à...

[Vidéo] Pourquoi ne pas laisser un bébé devant la télévision

Un entretien avec Pierre Delion (05:42), psychiatre et psychanalyste. 

Réfléchir à la manière dont la télévision interfère dans le développement de l'enfant s'impose aujourd'hui d'autant plus que les parents sont désormais confiants du fait de l'ouverture de chaînes de télévision qui se disent destinées aux bébés.
Pierre Delion tire la sonnette d'alarme car les effets ne peuvent être que nocifs pour le développement du nourrisson et l'établissement du lien avec ses parents. La motricité est pour le bébé un moyen prévalent pour dire et explorer le monde qui l'entoure. C'est dans le regard de...

[Vidéo] "Pas de TV avant 3 ans, pourquoi ?"

La règle de 3-6-9-12 rappelle des éléments de développement de l’enfant qui donnent des repères pour grandir avec les écrans

Avant 3 ans, il n’y a pas de bon écran pour l’enfant.

Avant 3 ans, l'enfant a d'abord besoin de construire ses repères sensoriels et moteurs : dans l’espace, à travers toutes les interactions sensorielles et motrices avec l'environnement.

Dans le temps, à travers les histoires qu'on lui raconte et les livres qu'il feuillette.

Livres en lien avec cette campagne

[Livre] Les dangers de la télé pour les bébés

Des chaînes pour bébés âgés de 6 mois à trois ans s’installent actuellement dans les foyers sous un argument éducatif. Le psychiatre Serge Tisseron soulève ici les questions qu’elles posent, notamment du point de vue de la santé mentale du tout petit.

Pages en lien avec cette campagne

Textes en lien avec cette campagne

[Texte] La télévision dans les maternités : quand bébé regarde maman qui regarde la télé

Les écrans sont présents aujourd’hui dans tous les lieux de vie. Ils occupent une place primordiale. La télévision bouillonne et Internet offre un flux continu. Impossible aujourd’hui d’imaginer un univers de travail ou familial dépourvu de cette source.

Un texte paru dans "Points de repère pour prévenir la maltraitance", Temps d'arrêt, Yapaka. Egalement disponible en dépliant illustré pour mise à disposition des parents  

 Imprimer la page

Pages qui pourraient également vous intéresser