Livres, vidéos, podcasts...

[Vidéo] Quels sont les effets, sur l'enfant porteur de handicap, du surinvestissement excessif de certains parents?

Roger Salbreux  (02:13), pédopsychiatre, explique combien le sentiment de culpabilité qui habite les mamans d'un enfant porteur de handicap, peut, dans certains cas, les pousser à précéder chacun des besoins de leur enfant, de combler toutes ses attentes... Le développement de celui-ci est alors véritablement entravé, il ne peut pas grandir, enfermé dans ce stade de dépendance.

[Vidéo] L’enfant handicapé en risque de maltraitance ?

Roger Salbreux (01:24), pédopsychiatre, explique comment les représentations maternelles vis-à-vis d'un bébé prématuré, malformé, ou dont le développement futur est compromis peuvent engendrer de la maltraitance. Il y a chez certaines mères une profonde détestation de leur bébé qui, pour elles, n'est pas un être humain. Ces représentations entravent la capacité d'attachement. 

[Vidéo] Le bébé apprend son corps par le toucher de son parent

Ayala Borghini (03:39) déplie toute l'importance du toucher dans la construction de la subjectivité du bébé. En le touchant, on le reconnait comme un individu. Le parent observe comment le bébé réagit à son approche, et en fonction s'adapte et adapte son toucher aux besoins propres de ce bébé là, à ce moment là. 

[Vidéo] Le toucher, premier organisateur du monde

Régine Prat (01:42) revint sur l'importance du toucher comme premier organisateur de la vie pour le bébé (déjà in utero) : être en contact - perdre le contact. Ce fil rouge, ce mouvement d'aller et venue qui se joue à travers nos 5 sens, organise tout au long de la vie notre rapport au monde.

[Vidéo] Familles en grande précarité : le rôle de la crèche ?

Chantal Zaouche, professeure en psychologie, rappèle les missions des structures d'accueil vis-à-vis de tous les enfants accueillis : soutenir leur développement social, affectif, cognitif, moteur... 
Pour les enfants de familles très précarisées, cet accueil revêt une très grande importance. Il est donc nécessaire que les pouvoirs publiques permettent et donnent les moyens à ces structures, d'accueillir les familles les moins favorisées.(01:15)

 Imprimer la page