[Livre] L’inceste n’est pas qu’un crime sexuel

Numéro de collection: 
143

L’inceste n’est pas qu’un abus d’ordre sexuel. Il va bien au-delà.  Le passage à l’acte sexuel est le symptôme d’un désordre plus profond, une trahison du lien familial. En effet, l’inceste impacte les liens d’attachement, détruit la construction identitaire, désorganise la psyché familiale.

Jean Luc Viaux ouvre une lecture des systèmes familiaux où existe un pacte incestueux silencieux : en attaquant sexuellement un enfant, l’abuseur révèle ce pacte et désorganise à son tour la filiation. En ce sens, l’abuseur détruit la victime et la famille dans son ensemble. Les dommages qu’il cause vont bien au-delà du traumatisme sexuel, car pour en arriver là il lui faut brouiller les repères familiaux, manipuler les liens, désorganiser le langage, déshumaniser les victimes.

Au-delà de la sanction, du traitement de l’abuseur, cette compréhension de l’inceste ouvre sur de nouvelles perspectives de prise en charge de l’ensemble de la famille pour soigner la victime  et parler les liens familiaux.   

Sommaire

Qui est interdit pour qui
La fabrique des liens innommables : 

  • Trouble dans l’identité ;  
  • Trouble dans l’attachement ;  
  • Trouble dans la psyché familiale

Les pactes incestueux : 

  • Le fantasme de Jocaste ;  
  • Pactes incestueux et inceste des mères

Pourquoi l’inceste : l’iconoclaste 
L’inceste fraternel et la sexualité familiale
L’inceste, le trauma, l’impensable
 Incestuel versus inceste

 

Thématique: 
Share

 Imprimer la page

Pages qui pourraient également vous intéresser