Vidéos

[Vidéo] En tant que professionnel, quels sont les enjeux de la présence corporelle à l'autre ?

Pour Fabien Joly (04:05), psychologue, psychomotricien quand on approche l'autre, qu'on le regarde, notre propre corps est en jeu, est approché, regardé. Pour un professionnel auprès d'enfants, d'adolescents, la focale est donc double : comment approcher le corps de l'enfant, l'ado, dans quels buts ?... Et en même temps avoir conscience de la manière dont son propre corps est [Lire la suite

[Vidéo] Quand le corps de l'adolescent lui devient étranger

Fabien Joly (04:14), psychologue, psychomotricien déplie combien l'adolescence se caractérise par des transformations majeures au niveau du corps : pilosité, poitrine... mais également au niveau du corps intérieur : nouvelles tensions, excitations... Ce qui provoque une forme de révolution chez l'adolescent pour qui ce corps si familier devient tout en même temps si étranger. Cette transformation physique s'accompagne également d'un changement dans le regard de l'autre pour qui il peut [Lire la suite

[Vidéo] En quoi jouer dehors aide l'enfant et l’adolescent à grandir ?

Fabien Joly (04:43), psychologue, psychomotricien rappelle que si, pendant des générations, les enfants ont joué presque exclusivement dehors, aujourd'hui c'est l'inverse qui se produit : jouer à l'intérieur devient la norme alors que jouer dehors l'exception. Si ces deux formes de jeux sont importantes, il est indispensable pour l'enfant de pouvoir sortir, courir dans l'herbe, grimper aux arbres, manipuler du sable, crier, chanter à tue-tête, [Lire la suite

[Vidéo] Jouer « à faire semblant » aide l’enfant à grandir

Pour Fabien Joly (03:37), psychologue, psychomotricien, le jeu du faire semblant est un espace essentiel d'élaboration et de traitement pour l’enfant. Il s'agit d’une fonction de replay vitale à l’enfant pour se réapproprier une scène traumatique ou micro-traumatique, des éléments de réalité qui lui échappent. Jouer à faire semblant aide l’enfant à élaborer son vécu, les questions et les émotions qui le traversent. Ce jeu « gratuit » de « on disait que », « tu serais le soldat », « je serais la princesse » [Lire la suite]

 Imprimer la page