[Audio] "Jeunes et Ecole. La parole et les cris"

Une conférence, organisée le 22 octobre 2009 par Infor-Drogues, avec Violaine Clément, adjointe de direction d'une école secondaire à Fribourg (Suisse) et psychanalyste.

 

Alors que l'école a été créée pour instruire les individus, on l'interroge aujourd'hui, comme on interroge la police : «Mais que fait l'école ? ». Dans ce lieu, l'enfant devrait avoir le temps de grandir et construire son devenir d'adulte apte à vivre avec les autres. Mais pour cela, il s'agit de lui donner le temps de « s'égarer dans des stades même fâcheux de son développement », comme le disait Freud.

Depuis plus de trente ans, Infor-Drogues travaille les questions de prévention en s'appuyant, notamment, sur sa pratique auprès des usagers de drogues et de leur entourage. Ses objectifs visent à fournir informations, conseils et soutien à toute personne en difficulté ou en interrogation par rapport à l'usage de substances psychoactives.

Ses activités de prévention sont destinées aux professionnels de l'éducation et, plus largement, à celles et ceux qui accompagnent les jeunes. Les situations abordées avec eux amènent Infor-Drogues à inscrire ses interventions au-delà du champ des assuétudes et à travailler également la relation jeunes-adultes.

C'est dans ce cadre que Violaine Clément interviendra le jeudi 22 octobre 2009 à 20h00 à la Maison du Livre (Rue de Rome 24-28, 1060 Bruxelles). Adjointe de direction depuis plus de 20 ans dans une école secondaire à Fribourg (Suisse), enseignante de latin et de grec, elle est également psychanalyste d'orientation lacanienne.

Les jeunes en difficulté, et aussi bien les professionnels, Violaine Clément les rencontre au quotidien dans sa fonction d'enseignante et d'adjointe de direction. Elle nous conviera à réfléchir avec elle sur les façons d'accompagner ces jeunes, en s'appuyant sur l'expérience qu'elle mène, avec d'autres, pour décrypter les questions que nous posent les adolescents - par l'expression souvent violente de leur malaise - et pour essayer d'y apporter des ébauches de solution, en se servant des crises et en tentant de traduire les cris.

Partager

Pages qui pourraient également vous intéresser

Le Code pénal et les sextos

Quand les adolescents sont absolument sidérés d’apprendre qu’il est légal pour eux d’avoir des rapports sexuels mais que se prendre en photos, nus, pourrait relever de la pédopornographie et faire l'...