Livres, vidéos, podcasts...

[Texte] Cet enfant a l’air négligé : qu’en penser ?

La négligence est un syndrome actuellement bien identifié dans le registre de la maltraitance. Elle se révèle par la carence de soins, un manque d’attention aux besoins de l’enfant, un défaut d’empathie des parents. La négligence touche en général tous les aspects de la vie du petit, tous ses besoins primaires (manger, boire, dormir, être stimulé, être aimé…). Souvent, elle se déploie sur plusieurs générations ; les parents ont eux-mêmes connu des carences qui les rendent moins adéquats dans leurs rôles parentaux.

Un texte paru dans "Points de repère pour prévenir la maltraitance", Temps d'arrêt, Yapaka - septembre 2014

[Texte] Les professionnels peuvent-ils encore toucher les enfants ?

Que la question soit posée donne à penser beaucoup et longtemps à la fois sur le propre de la position des enfants à notre époque et sur les multiples professions « spécialisées », actuelles qui s’associent aux enfants ! Leur est-il possible de grandir sans être touchés lorsque cela leur est nécessaire tant au niveau des apprentissages moteurs que des apprentissages psychologiques propres à des sujets en devenir ?

Un texte paru dans le livre Temps d'arrêt "Points de repère pour prévenir la maltraitance", mars 2013

[Texte] L'art d'accommoder les différences

Le plus souvent les évènements qui mènent à des réflexions sur les « différences culturelles » se rapportent à des personnes venant d’ailleurs .Pourtant, des différences se marquent d’une autre façon, par exemple sur le plan du genre, d’une incapacité physique ou encore sur le plan de la famille. C’est tout cela la diversité, mais c’est beaucoup plus encore puisque les familles aménagent des manières de vivre et d’élever leurs enfants qui sont parfois (...)

Un texte paru dans Points de repères pour prévenir la maltraitance, Temps d’arrêt, yapaka, janvier 2014.

Les signes de souffrance psychique chez l’enfant

Repérer la souffrance psychique chez l'enfant est certes moins compliqué que d'en saisir le sens et la traiter avec les adultes concernés par le mal-être de cet enfant. Tout repérage, évaluation, démarche diagnostique, doit donc intégrer la question suivante : « Qu'en dire et qu'en faire avec les adultes qui ont la responsabilité de l'enfant au quotidien, et qu'en perçoivent ou qu'en ont perçu ces derniers ? »

[Texte] Le harcèlement, un conflit contemporain (pas) comme les autres

Le harcèlement à l’école occupe de plus en plus l’avant de la scène. Une bagarre entre enfants, une moquerie qui en entraîne d’autres, un groupe d’enfants qui se ligue contre un camarade, d’autres assistent. La domination et le rapport de force s’installent. L’un s’affirme dans une relation qui le renforce tandis que l’autre se résigne et s’enferme dans le silence et la honte. Tout cela sous les yeux des pairs qui ne savent souvent pas trop comment se positionner.

Un texte paru dans le livre  "Points de repère pour prévenir la maltraitance".

Parfois être un enfant sage a un prix

L'enfant sage est un enfant facile à élever. Il ne pose de problème ni à ses parents, ni à ses éducateurs : en toutes circonstances, il s'adapte et rend facile la tâche des adultes. Il est obéissant, mange et dort facilement, est poli, travaille bien à l'école et s'occupe seul.  Mais...

Troubles de l'apprentissage : les dangers du (sur-) diagnostic

Au cours de ces 50 dernières années, la société a globalement évolué vers une individualisation et un estompement des repères. Dans ce cadre, les attentes vis-à-vis de l’école ont fortement évolué : l’institution-école, socialement structurante, était porteuse d’espoir, a priori bonne pour tous et considérée comme principal moteur de l’ascenseur social. Mais, actuellement, les institutions ne sont plus valorisées et, de son côté,  l’école n’a pas répondu à toutes les attentes. Dans le même temps,  l’impératif social de réussite scolaire n’a pas décrû, que du contraire.

Comment comprendre mon émotion face à ce parent, à cet enfant ?

Les expériences de notre enfance poursuivent leur effet à l’âge adulte au point d’imprimer leur marque sur certains de nos choix ou de nous amener à rejouer de vieux scénarios avec notre conjoint, notre patron, nos amis, les personnes avec qui nous travaillons. Ce mécanisme s’appelle le transfert car inconsciemment nous transférons des sentiments, des modes de relation sur une personne autre que le destinataire initial. [...]

Comment comprendre qu’une mère puisse tuer ses propres enfants ?

Au cours de la grossesse, la plupart des femmes entrent peu à peu dans un état tout à fait particulier qui va leur permettre d’entrer en relation avec leur bébé. Cet état, que l’on nomme préoccupation maternelle primaire et qui se prolonge après la naissance, est la proximité qui permet à la mère de comprendre son enfant bien que celui-ci ne parle pas. Ainsi, la maman décode pleurs et babillages et apporte à l’enfant les soins nécessaires à ses besoins.

[Texte] La permanence des équipes éducatives aide à se construire

Répondre aux besoins de continuité et de sécurité de l'enfant appelle à une permanence des équipes éducatives. Cette pérénnité du personnel crée un cadre sécurisant et pour les professionnels et pour l'enfant. Sans quoi, le risque, présent dans toute institution, est de « lâcher » psychiquement l’enfant. Et, il importe de donner l’occasion à l’enfant de « faire l’expérience de soi-même dans la continuité d’être » (Winnicot)...

L’enfant pris dans la séparation parentale

Séparation parentale, synonyme de crise

Qu’une séparation parentale soit soudaine ou qu’elle fasse suite à des années de conflits, qu’elle soit consensuelle ou conflictuelle, elle marque toujours une crise. Un déséquilibre survient, le quotidien, les repères que parents et enfants avaient connus jusqu’alors sont bouleversés. Cette phase de décomposition familiale confronte chacun à un panel d’émotions, de difficultés, de questions et tous y réagiront selon leur histoire, leur tempérament, leurs croyances, leurs fragilités.

Retrouver un certain équilibre, reconstruire son monde après un tel événement prend du temps, nécessite de la patience et va mobiliser les capacités d’adaptation de chacun.

Et que le divorce soit presque devenu une norme sociale ne change rien au fait que cela reste une épreuve à traverser ...

Le dépliant illustré de ce texte est disponible en téléchargement.

Les bonnes raisons pour une mère de haïr son beau bébé...parfois.

La maman qui couve son bébé d'un regard aimant est une image éternelle : l'enfant désiré ne peut être qu'aimé, tout le temps, toujours.
Pourtant ces images idéalisées voilent une réalité nettement plus complexe : chaque mère a éprouvé des sentiments négatifs vis-à-vis de son bébé, voire de la haine. Comment comprendre ces mouvements qui surgissent brusquement et provoquent culpabilité et honte ?
 
Ce texte peut être téléchargé et imprimé sous forme de dépliant illustré afin d'être mis à disposition du public.

Domestiquer les écrans au rythme de l'enfant

Les écrans occupent désormais une place prépondérante dans nos vies et celles de nos enfants. Mais quelles conséquences cela peut-il avoir sur eux? Disposer de repères temporels peut aider parents et professionnels à adapter la consommation des écrans en fonction de l'âge des enfants.

Un texte paru dans la dernière édition de "Points de repère pour prévenir la maltraitance"

Quand on demande aux professionnels de prendre position dans un conflit familial

Il arrive de plus en plus souvent qu’un parent demande que l’école (mais aussi la crèche, la garderie,…) fournisse une attestation actant de l’attitude de l’autre parent. Ces demandes sont souvent adressées à des personnes de première ligne (puéricultrice, enseignant) qui ne savent pas toujours que dire. En fait, la réponse doit venir de l’institution, du cadre clair qu’elle met en place, cadre sur lequel peut s’appuyer la personne qui en porte la parole.

La garde alternée : pas pour les tout-petits

Très tôt, le bébé tisse plusieurs liens d’attachement avec son entourage, mais une figure privilégiée se détache cependant et lui assure un sentiment de sécurité plus fort. La permanence de cette personne lui sera indispensable au cours des premiers mois.

Faut-il châtier les parents qui donnent une fessée ?

Actuellement, dans nos sociétés occidentales, tout le monde est d’accord pour considérer que les châtiments corporels ne sont pas une bonne solution pour aider un enfant à grandir. Dans le cadre des débats actuels sur la légifération de la "fessée" dictée pour le Conseil de l'Europe, rappelons qu'en Belgique la loi interdit déjà le recours à la violence ainsi que les coups et blessures. De plus, la circonstance est aggravante quand il s’agit de violence à l’égard des mineurs. Il n’y a donc pas lieu de rajouter une législation ; trop de loi nuit à la loi.

Les demandes des parents et l'institution éducative

Il arrive que le dialogue entre le professionnel et le parent s’enfonce dans l’impasse : le premier se prévaut de sa compétence professionnelle, le deuxième de la connaissance de son enfant. Pour contourner cet écueil, le travail professionnel en  équipe construira la dimension collective pour mettre en place un cadre commun, à expliquer régulièrement aux parents.

Un texte qui paraîtra dans l'édition 2014 de "Points de repère pour prévenir la maltraitance".

Pourquoi la télévision est-elle toxique pour les enfants en bas âge

Plusieurs chaînes de télévision qui s’adressent aux jeunes enfants mettent en avant leur intérêt éducatif. Mais celui-ci n’a jamais été démontré, et les seules études réalisées révèlent au contraire qu’elles ralentissent les enfants de 8 à 16 mois dans leur apprentissage linguistique  ! En fait, la télévision destinée aux enfants de moins de 3 ans pose essentiellement cinq problèmes :

Les risques d’Internet, mythes et réalités

Internet, au même titre que tout progrès, comporte sa part de nouveaux risques. En permettant de dupliquer à des millions d’exemplaires la pensée humaine, l’imprimerie a servi aussi bien à populariser Gandhi que Mein Kampf. 

Les jeux à caractère sexuel doivent-ils nous inquiéter ?

La société actuelle est paradoxale dans sa volonté de protéger les enfants des comportements déviants ou abusifs des adultes tout en les soumettant de façon répétitive à des images et des discours imprégnés de violence, de sexualité ou de non-respect de l’autre.

[Dépliant] Quand la dispute des parents frappe les enfants

Quand une dispute surgit entre les parents, il peut être vraiment constructif pour l’enfant témoin de la scène de voir qu’elle peut se résoudre par la parole dans le respect de l’autre.

Un texte paru dans  "Points de repère pour prévenir la maltraitance" , Temps d'arrêt, Yapaka - mars 2013

Mettre des limites à l'enfant, tout un processus

Poser des limites aide l’enfant à grandir
Les limites sont nécessaires à tout âge de la vie, elles structurent le temps, l’espace, la vie en société… elles délimitent notre environnement, nos relations sociales, nous offrent un cadre dans lequel évoluer.

 Imprimer la page