Tout le contenu

[Vidéo] Travailler en réseau autour des situations de maltraitance : accepter les limites de son rôle

Un entretien avec Claire Meersseman (04:46), psychologue clinicienne.

Les intervenants de première ligne qui accompagnent les enfants au quotidien sont parfois confrontés à des situations de maltraitance, ce qui peut être difficile à vivre, mais leur rôle est capital. Tout d'abord, parce qu'ils tissent au jour le jour, avec ces enfants, des relations exemptes de violences, ce qui constitue pour eux une expérience restauratrice. Ils bénéficient d'expériences positives qui favorisent leur développement d'enfant. 
Aussi, face à ces situations, il est essentiel que chaque professionnel,...

[Vidéo] Maltraitance et travail en réseau : un dispositif au bénéfice de la famille et en soutien du professionnel

Un entretien avec Claire Meersseman (03:55), psychologue clinicienne.

Les situations de suspicions ou de maltraitances avérées sont toujours complexes, difficiles. Et pour les intervenants, la charge émotionnelle qui y est liée est grande. C'est pourquoi, dans un premier temps, il est essentiel de partager ses craintes, ses doutes avec des personnes ressources de notre équipe (collègues, directions, responsables...). Cela permet de déposer ses émotions, de les nommer, et ensuite de pouvoir penser ensemble notre rôle, le réseau à mobiliser (équipes SOS Enfants, services d'aide,...) 

C'est...

[Vidéo] Parler du toucher en équipe, une prévention salutaire pour tous les professionnels

Un entretien avec Pierre Delion (02:33), pédopsychiatre.

Parler en équipe des difficultés rencontrées quand on exerce de manière professionnelle ou bénévole auprès d'enfants et d'adolescents est absolument indispensable. En parlant, on détoxique la pensée de tout ce qui peut faire difficulté. Le toucher, le tactile constitue une des thématiques qui doit pouvoir être abordée lors de ces temps de réunion, et ce pour éviter entre autres les réactions de type évitement par exemple ("Moi je ne touche jamais les enfants"). En parler permet de faire face à toutes ces situations de la vie...

[Vidéo] Les « bons-mauvais touchers »… lister les touchers ? Mauvaise idée !

Un entretien avec Pierre Delion (04:11), pédopsychiatre.

Il n'existe pas de liste objective de bons et mauvais touchers, c'est plutôt l'intention que l'adulte met derrière qui en définit la valeur. Un toucher qui rappelle à l'enfant que l'adulte est là pour lui, qu'il est disponible, présent, qu'il le protège est un toucher porteur. Quand l'enfant tombe et que l'adulte l'aide à se relever, qu'il y a un danger, que l'adulte pose la main sur l'épaule d'un enfant qui est triste pour lui signifier sa présence, sa disponibilité, sont des touchers qui font grandir l'enfant. 

A contrario, lorsque...

[Vidéo] Covid-19 : distanciation sociale, mesures sanitaires … que devient la place du toucher à l’école ?

Un entretien avec Pierre Delion (05:01), pédopsychiatre, dans le contexte Covid-19.

Les premiers temps de la crise ont imposé des mesures strictes de distanciation sociale, en ce compris entre enfants et professionnels. Aujourd'hui, la situation sanitaire a évolué et il est dès lors indispensable que les équipes reprennent le temps de réfléchir à cette question du toucher, pour en déterminer les contours, ce qu'on autorise à nouveau ou pas... Il est également important de communiquer avec les parents et que ces derniers puissent expliquer au fur et à mesure à leurs enfants les raisons des...

[Vidéo] Covid-19 : repenser le rôle de l’école aujourd’hui pour prévenir la décompensation psychique des adolescents

Un entretien avec Sophie Maes (05:08), pédopsychiatre, dans le contexte Covid-19.

Les services de pédopsychiatrie, tout comme l'ensemble du réseau d'aide psychologique sont débordés et n'ont pas les moyens de répondre positivement à toutes les demandes d'aide formulées. Le réseau a donc sollicité les écoles pour en faire de véritables partenaires de prévention générale et tenter d"apporter une aide, un soutien de première ligne à l'ensemble des jeunes (l'école étant le lieu qui rassemble le plus d'adolescents) même si ce n'est, à priori, pas dans ses prérogatives. Il s'agit de proposer des...

 Imprimer la page