[Vidéo] Quand le professionnel est embarrassé et s’interroge sur le climat incestuel et de confusion dans une famille

Un entretien avec Virginie Plennevaux (03:12), psychologue clinicienne dans une équipe SOS Enfants, coordinatrice de l’équipe SOS Enfants de Charleroi.

Quand un professionnel est mal à l'aise ou sent que le climat familial est incestuel, dans un premier temps, il est essentiel de ne pas rester seul avec ses ressentis. En parler avec ses collègues permet de voir si d'autres ressentent la même chose, d'analyser, prendre du recul, étayer le vécu. Si la situation semble difficile, faire appel à une équipe SOS Enfants est une autre piste. En effet, les professionnels de ces équipes peuvent aider à réfléchir à la situation, l'analyser, mieux la comprendre, et voir comment prendre soin de cette famille. 

Le professionnel ne doit pas faire fi d'un malaise et il est important de pouvoir le renvoyer à la famille, sous la forme de la surprise par exemple : "Tiens, je suis surpris par le fait que vous l'appeliez encore mon bébé alors qu'il est déjà grand...". Cela offre un décalage, cela sème une graine chez le parent, ce qui permettra dans bien des cas de le faire réfléchir. 

Cette vidéo est disponible au format mp4. Vous pouvez la télécharger afin de la visionner hors ligne ou de la graver sur un DVD. Télécharger la vidéo

Share

 Imprimer la page

Pages qui pourraient également vous intéresser

« La fabrique des pervers », un livre puissant de Sophie Chauveau qui décrit dans ses méandres les...

Penser l'incestuel, la confusion des places

L’incestuel n’est pas l’inceste, mais en fait le terreau. Invisible au sein de familles et dans le social, l’incestuel diffuse un climat banal d’indifférenciation des places et des générations, de...
Share