[Vidéo] Quel soutien de l’enseignant à l’enfant en deuil d’un proche ?

Un entretien avec Hélène Romano (07:28), psychologue, docteur en psychopathologie.

Le deuil, chez l'enfant, ne se représente pas de la même façon que chez l'adulte. Pour lui, la mort, ce n'est pas pour toujours, ni pour tout le monde, et ça s'attrape. La prise de conscience de la réalité n'interviendra que peu à peu, au rythme du développement de l'enfant. Après un deuil, le tout-petit va se mettre en retrait, régresser, être anxieux, ... Un plus grand, lui, va être plus triste, comme l'adulte. L'étendue des troubles qu'un enfant ou un ado va manifester, suite à la perte d'un proche, est liée au lien qu'il entretenait avec ce proche. Par exemple, un enfant pourra être très triste suite à la mort de son chien ou d'un camarade, et peu touché par la mort d'un enseignant qu'il n'aimait pas. 
Les enfants parlent entre eux de la vie, de la mort, d'une naissance, d'un décés ... Il revient à l'école ou à l'institution  qui sont milieux de vie, de soutenir l'enfant individuellement dans son vécu de deuil, sans provoquer ses dires ni parler à sa place.

Cette vidéo est disponible au format mp4. Vous pouvez la télécharger afin de la visionner hors ligne ou de la graver sur un DVD. Télécharger la vidéo

 Imprimer la page