Tout le contenu

[Vidéo] En quoi l'art procure sécurité et réconfort à l'enfant ?

Pierre Lemarquis (03:37), neurologue, explique que quand on joue de la musique, qu'on peint, qu'on observe une oeuvre d'art... il y a des réactions dans notre corps et notre cerveau. Par exemple, l'hormone de l'amour, de l'attachement est libérée, ce qui fait qu'on s'attache à ces oeuvres. Un enfant qui entend une musique qu'il a l'habitude d'écouter à la maison va se rassurer, et entre nos 15 et 25 ans, les musiques écoutées vont façonner la bande originale de notre vie. Tout ce qui sera entendu ensuite sera comparé [Lire la suite]

[Vidéo] La musique, « une caresse au cerveau » qui renforce la vitalité

Le cerveau, comme le rappelle Pierre Lemarquis (04:31), neurologue, est composé de deux grands systèmes : le premier, celui de la raison trie les informations sensorielles perçues par le cerveau arrière et permet au cerveau frontal de prendre des décisions et de nous garder en vie. Le second système, celui de la récompense, du plaisir donne envie de vivre grâce à toutes les hormones qui sont produites. L'art, et en particulier la musique, [Lire la suite]

[Vidéo] Enseignants épuisés, comment (encore) tenir sa place auprès des enfants ?

Pierre Delion (02:29), pédopsychiatre, rappelle combien les enseignants ont vu leurs conditions de travail se détériorer au fil du temps, et cela s'est encore accéléré avec la crise Covid. Or, ils sont un maillon essentiel de notre humanité, c'est en grande partie grâce à eux que les enfants apprennent la socialisation, peuvent petit à petit se séparer de leurs parents, s'ouvrir au monde... S'ils renoncent à exercer leur fonction, [Lire la suite

[Vidéo] L’art, à prescrire pour une bonne santé psychique et physique de la naissance à la mort

Pierre Lemarquis (04:04), neurologue, ramène que l'OMS (organisation mondiale de la santé) a démontré au travers d'une vaste étude que l'art est bon pour la santé mentale, physique, sociale... Par exemple, pour les bébés prématurés, il a été démontré que l'atrophie fréquente de leur lobe temporal pouvait être évitée si des chants de leur maman sont diffusés dans la couveuse. Ces chants ont [Lire la suite

[Vidéo] Adolescence et réseaux sociaux : entre absence et survalorisation du regard de l’autre

Xanthie Vlachopoulou (03:46), psychologue clinicienne, rappelle combien à l'adolescence, la question du regard de l'autre, ce qu'il pense, ce qu'il voit est centrale. Les réseaux, tout comme les jeux en ligne, sont prévus, pensés économiquement pour que cette présence de l'autre soit essentielle, qu'il puisse donner son opinion à travers les likes, par exemple. En aimant une photo, on montre à l'autre qu'on le voit, qu'il existe, [Lire la suite

 Imprimer la page