Troubles du développement

Troubles du développement

Terme associé: 
Traumatisme

[Vidéo] Cet ado est-il TDAH?

"Un ado TDAH est un ado normal"... Quand on regarde les symptômes du TDAH on retrouve impuslivité et inattention. Or, l'adolescence est une période durant laquelle, la découverte de la sexualité, la remise en question des modèles parentaux, le jeu avec les limites,...génèrent distraction et impulsivité. Attention donc à la pathologisation de l'adolescent qu'il s'agit d'aider quand cela est nécessaire, mais peut être en commencant par réinterroger ce que cela veut dire être un adolescent et ce que ses comportements viennent dire. 

[Vidéo] Tous hyperactifs?

Le TDAH qui était un trouble propre à l'enfance touche maintenant les ados et les adultes. Cela fait partie d'une tendance lourde de la société qui pathologise et psychiatrise de plus plus en plus tout ce qui est hors norme. Parallèlement, la limite entre ce qui est normal et ce qui est pathologique s'ammenuise petit à petit, il devient très facile d'être diagnostiqué avec tel ou tel trouble. 

Un adulte TDAH est un adulte qui a du mal à s'organiser, qui a des difficultés d'attention, des troubles de l'humeur....Avec des critères si peu spécifiques, chacun peut s'y retrouver et donc risquer d...

[Vidéo] Quels sont les fondements scientifiques du TDAH?

Un entretien avec Patrick Landman, pédopsychiatre, psychanalyste et juriste.

Le diagnostic de TDAH (trouble de l'attention avec ou sans hyperactivité) est un des troubles les plus fréquemment diagnostiqués chez les enfants. Initialement lié à l'enfance, il est désormais attribué à des adolescents et des adultes. Mais sur quelles bases scientifiques reposent ce diagnostic de TDAH? 

[Vidéo] Cet enfant est-il TDAH?

Pour poser tel ou tel diagnostique à un enfant, cela prend du temps. Cela nécessite aussi de travailler en équipe pluridisciplinaire et d'analyser chaque situation sous différents angles (médical, social, psychologique, neuropsychologique,...). Il s'agit d'être prudent et de regarder chaque situation sans à priori et sans jugement préconçu. 

[Vidéo] Faut-il traiter le TDAH avec des médicaments?

Le traitement médicamenteux en cas de TDAH ne peut pas être le premier recours, il ne constitue pas une fin en soi. Ce type de traitement ne devrait être utilisé que quand les autres prises en charge ont échoué. Il permet à l'enfant, quand cela est vraiment nécessaire, de s'apaiser suffisament pour être capable d'accueillir les autres dispositifs d'aide. Il ne constitue qu'une solution à court terme qui nécessite un suivi strict et de faire partie d'une prise en charge globale. 

[Vidéo] Le TDAH est il une maladie?

"Non le TDAH n'est pas une maladie". Le TDAH regroupe une triade de symptômes comportementaux (impulsivité, difficultés attentionnelles et parfois impulsivité) sans que le lien entre ces symptômes ait été validé scientifiquement. Initialement on parlait d'hyperactivité, l'insatbillité motrice étant au premier plan. Le souci était que ce trouble ne touchait que les garçons, pour y inclure un plus grand nombre de filles et donc vendre plus de molécules, les troubles de l'attention sont devenus les symptômes principaux.

Mais à ce jour, aucune preuve scientifique n'a permis de prouver l'...

[Vidéo] Qu’est ce qu’un enfant difficile ?

La notion d’enfant difficile recouvre des réalités très différentes allant des difficultés développementales d’ordre éducatif aux pathologies pédopsychiatriques.
Il convient de distinguer ces secondes difficultés psychiques de celles qui résultent pour partie de la position éducative voire de la fragilité de la fonction parentale. Par ailleurs, un enfant qui se développe ne se conforme pas toujours à l’idée que l’adulte, parent ou éducateur, s’en fait et ne répond pas toujours aux consignes éducatives.


D’autre part, dans le cas d’enfants présentant des pathologies pédopsychiatriques avérées...

[Vidéo] Enfant difficile, enfant malade ?

En admettant que l'enfant difficile est surtout un enfant en souffrance, on sort de la stigmatisation. On est prêt à accueillir cette souffrance et à entrer en relation de façon plus détendue, à être plus indulgent. Cela constitue bien souvent un premier pas vers la guérison. 

 

Un entretien (04:50) avec Pierre Delion, psychiatre et psychanalyste réalisée lors du 7e congrès européen de l’AEPEA  "Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants" tenu à Bruxelles en mai 2014.

 Imprimer la page