Etre parents, c'est... porter le poids des différences

"On ressent encore plus cette pression en tant qu'homos avec ces gens qui se demandent si on peut avoir des enfants"
"Il serait bien mieux avec un papa et une maman comme tout le monde, plutôt que deux papas"
"Face au handicap de mon enfant, j'ai ressenti de la solitude, parfois même difficile à partager avec mon conjoint"
"J'ai trouvé beaucoup de ressources auprès des professionnels du secteur du handicap, les rencontres entre parents"
"Avec la dépression, je ne voulais plus écouter le bruit des enfants, plus supporter tout ça"

David, papa d'un petit garçon

Myriam, maman d'Andréa et Thibault

Comment être parent d’un enfant qui sort de la norme ? Sa singularité accroche le regard des adultes et des enfants et marque alors sa différence. Maladie rare, handicap, troubles moteurs, difficultés de comportement, syndrome génétique…
L’enfant peut porter le poids de particularités qui limitent son autonomie, nécessitent des soins, compliquent son
adaptation sociale et scolaire. Être parents, c’est porter avec l’enfant ce sac-à-dos parfois lourdement chargé. C’est aider l’enfant à se débrouiller avec ce bagage pour qu’il fasse de sa vie quelque chose qui mérite la peine et le plaisir d’être vécu. C’est oser s’appuyer sur d’autres : des parents, des soignants, des enseignants, des amis, des lieux relais… pour aider l’enfant à progresser, profiter soi-même d’un répit et prendre du recul.

Extrait du livre "Etre parents, c'est..."          
 
Le poids des différences, c'est aussi parfois celles portées par les parents. Quand, en tant que parent, nous nous sentons jugés parce que nous sommes différents, que nous avons l'impression de ne pas entrer dans une case, nous pouvons nous sentir perdus, isolés. Quand cela devient trop compliqué, les professionnels de l'enfance sont là pour nous soutenir. Découvrez les témoignages des parents qui ont fait appel aux professionnels.
 

Coup de pouce

Parfois, demander un coup de pouce à un professionnel (qui écoute en toute confidentialité) aide à mieux comprendre son enfant et pourquoi, en tant que parent, on peut se sentir à bout et très seul. De même quand les émotions difficiles reviennent régulièrement, il est intéressant de s’interroger sur leur origine. Parfois, de très loin, d’il y a fort longtemps, du temps où on était soi-même enfant et qu’on ne comprenait pas la colère, la violence ou la dépression de ses parents. En parler est difficile, parfois douloureux, mais ça libère du poids que l’on porte en soi. 

Trouver de l'aide auprès d'un professionnel.

 

 Imprimer la page

Share