[Campagne] En tant que parent #Cequimaaidé dans le contexte actuel

En tant que parents, la situation actuelle d'incertitude liée à la crise sanitaire peut nous fragiliser. A certains d'entre nous, le temps parait ralenti ; pour d'autres, la sensation est celle d'un temps agité, bousculé et d'un monde rapetissé. La perte des repères et routines, celles des activités avec les enfants, des rencontres familiales, des projets, le manque de ressources... sont autant d'expériences difficiles à traverser. Nous avons besoin de retrouver un élan, récréer une vitalité dans nos relations. Qu'est-ce qui peut m'aider en tant que parent ?

 

 

 

Affiches #cequimaaidé

  

Des témoignages de parents

"Je vois bien que mon ado se sent seul, plus de sport, plus de fêtes d’anniversaire avec les copains, … avec le covid, il a perdu ses repères et n’a plus envie de bouger. Je dois le pousser à sortir, mais quand il retrouve ses amis au skatepark du quartier, il revient super content !" Cristelle, maman de Lucas, 15 ans

"La promenade du mardi matin avec ma voisine, c’est sacré ! On sort nos chiens et surtout on papote ! Avec cette bulle rétrécie, je me sens de plus en plus isolée et cette promenade-papote est ma bouffée d’air !" Meriam, maman de 2 enfants 

"Ça devient difficile de trouver des occupations pour les enfants, surtout pour les plus grands, ils tournent en rond à la maison. Du coup, avec mon frère et mes neveux, nous avons décidé de programmer une excursion par mois. Ce dimanche, direction Ostende, hyper facile en train et une vraie journée de déconnexion pour tout le monde !" Paul, papa d' Elsa, 13 ans et Antoine, 9 ans

"Avec une maman de l’école, nous avons décidé d’envoyer tous les jours nos enfants jouer au terrain de foot. Au début ils râlaient « c’est pas en salle », « on connait personne », « c’est nul »… mais maintenant ils en redemandent."Sophie, maman de Sam, 12 ans et Theo, 10 ans

"Pour ma fille, une semaine sur deux à la maison, ça devenait vraiment pénible, alors maintenant sa meilleure amie vient travailler avec elle, elles sont deux, elles se soutiennent." Sanae, maman de Kenza, 15 ans

"Ce week-end, avec les mamans du quartier, on a organisé un piquenique dans le parc, quel plaisir de toutes se retrouver !" Paula, maman de 3 enfants

"Mon bébé n’a que 4 mois, et c’est très dur de ne pas avoir la famille autour de moi pour souffler et parler de cette nouvelle vie, alors maintenant je vais une fois par semaine prendre un café à la maison verte. Je peux me poser et parler de mes inquiétudes avec mon bébé aux accueillantes. Elles prennent le temps de m’écouter." Iris, maman d' Estelle

"Je suis à bout avec ce covid. Je ne supporte plus les enfants. Au centre de santé mentale, j’ai reçu l’aide d’un psychologue." Daniel, papa de 2 enfants

"Heureusement que les assistantes sociales du planning nous ont écoutés et aidés dans les démarches administratives, car nous étions épuisés, avec la perte d’un boulot, les factures, le stress des enfants, ça devenait intenable." Marcel et Christiane, parents de 3 enfants 

"Dans ces journées rythmées sans bulles extérieures, la surprise d’une rencontre me manque tellement que désormais, aller acheter le pain à la boulangerie du quartier est devenu un bon moment pour m’extraire de la famille mais aussi pour la papote avec le boulanger qui est devenu un vrai confident." David, papa d'un enfant 

Envoyez-nous vos témoignages

Des lieux d'accueil, des personnes à qui parler

Vers qui nous tourner pour parler ? A qui s'adresser pour confier nos enfants ? Quels sont les professionnels qui accueillent les familles et dans quelles modalités ? Les annonces ministérielles consécutives rendent le paysage de l'accueil de l'enfance très mouvant. Aussi, pour renforcer la solidarité et permettre aux parents de trouver des points d'appui, Yapaka relaye les dispositifs d’accueil pour les familles dans les différents secteurs de la FWB.

Les lignes d'écoute gratuites : Le 103 Ecoute enfants et le 107 Téléaccueil 

ONE (pour les parents de jeunes enfants)
Les maisons vertes restent ouvertes pour les familles avec des modalités d’accueil adaptées (prise de rendez-vous, nombre limité...).

- PEPs : Les visites à domicile ne sont plus assurées sauf situation exceptionnelle. Le professionnel de l’ONE évalue le niveau du degré d’importance et d’urgence en lien avec la santé et le bien-être de l’enfant. Afin de garder le contact avec les familles, des permanences téléphoniques ont été mises en place. Ainsi, les professionnels de l’ONE, au sein des consultations, sont des partenaires privilégiés. Ils continuent de répondre aux questions des parents et à les orienter lors des permanences : l’administration subrégionale

Secteur enseignement
Les Centres PMS restent accessibles et disponibles pour les familles : Enseignement.be - Annuaire des centres psycho-médico-sociaux (CPMS)

Secteur jeunesse
Organisations de jeunesse : accueil des moins de 12 ans et pour les plus de 12 ans, activités extérieures possibles. Pour trouver une organisation de jeunesse

Les écoles de devoirs restent ouvertes pour les jeunes de moins de 12 ans en présentiel et pour les plus de 12 ans, toutes les activités qui n’ont pas lieu en présentiel peuvent être maintenues (visioconférences, appels téléphoniques, échange de mails,...) Pour trouver une école des devoirs 

Secteur du sport
Découvrez les centres adeps où vous pouvez inscrire votre enfant pour un stage ou une activité.ainsi que la liste des fédérations sportives.

Secteur de l'aide à la jeunesse
Recensement des initiatives des AMO et services agréés de l’AJ dans le cadre covid

Santé mentale
Les Services de santé mentale (SSM) restent disponibles. Trouver un organisme de santé mentale à Bruxelles et Trouver un SSM en wallonie 

Une campagne de la Ligue Bruxelloise de la santé mentale veut éviter les discours anxiogènes et la stigmatisation. Elle mise sur la créativité et les ressources de chacun tout en invitant à la réflexion, à poser un regard sur son bien-être et ceux des autres. Elle peut être utilisée comme baromètre émotionnel mais elle vise surtout à rappeler que les ressources les plus puissantes sont les plus simples : favoriser l’expression, ouvrir le dialogue et parler de son vécu ! Découvez la campagne

Des temps de rencontre sont aussi toujours possibles dans différents espaces culturels qui proposent des initiatives originales pour maintenir le lien avec les familles:

Les musées

Les bibliothèques

Les ludothèques

Les arts de la scène s'invitent chez vous

 

Découvrez la page "Oser demander de l'aide" de la campagne #cequimaaidé

Thématique: 

 Imprimer la page

Pages qui pourraient également vous intéresser