Adolescence

[Livre] Rites de virilité à l’adolescence

A l’adolescence, nombre de conduites à risque masculines relèvent de rites de virilité, de rites de l’entre-soi. Cette image de soi à glorifier alimente des formes de violence parfois ultimes telles les tueries scolaires, le djihadisme. S’y retrouvent, l’impossibilité de s’identifier aux autres, une haine farouche qui tient lieu d’affiliation au monde, une fascination pour l’image et le sentiment d’atteindre une sorte d’immortalité par la virulence de l’acte. L’ouvrage est surtout centré sur les différentes formes de violences masculines.

Numéro de collection: 
80

[Livre] Adolescence et risques

Si l'adolescence rime avec la prise de risques, il arrive que la mise en danger de soi prime sur la recherche de plaisir. Face à ces « auto-sabotages », pas toujours flagrants, les parents ressentent inquiétude, colère et impuissance, et il n'est pas rare que ces réactions soient partagées par les professionnels eux-mêmes, notamment du champ éducatif. 

Ces constats appellent une réflexion ouverte et tenace.

Numéro de collection: 
39

[Livre] "Une histoire comme plein d'autres... sauf que c'est la mienne"

Voici un livre qui, avec humour, s'adresse au jeune adolescent souvent tiraillé entre le souvenir de son enfance, le besoin d’affirmer son autonomie et son indépendance, de se différencier et la nécessité de faire face aux transformations qui lui tombent dessus... bref une histoire comme plein d'autres... sauf que c'est la sienne...
Livre à commander gratuitement via cette page.

[Audio] "Les enfants d'aujourd'hui sont-ils des mutants"

Une conférence de M. Jean-Paul Gaillard - thérapeute systémicien de la famille et du couple et psychanalyste, organisée le 10 décembre 2014 par la FoCEF et le CECAFOC . 


« Les enfants d’aujourd’hui sont-ils des mutants ? » Par J.P. Gaillard, thérapeute
Découvrez sous ce lien un extrait du document paru dans Le Journal du droit des Jeunes, n° 280, décembre 2008, sous le titre :

[Audio] "Société de consommation, nos adolescents dans tout ça"

Conférence avec Claude Javeau, Docteur en Sciences sociales, Professeur émérite à l'ULB.

Marques de vêtements, de produits, GSM, Ipood et autres...Que faire avec l'impact des médias et de la publicité?
Comment faire quand on est dépassé par les moyens de communication de nos ados (Facebook, MSN,...).
Les adolescents évoluent dans une société de consommation pleine de promesses, de satisfaction immédiate ; comment leur inculquer la patience et les limites?

La rentrée… faut y penser !

Campagne de sensibilisation - Du 23 juin au 4 juillet 2014 et du 25 août au 5 septembre 2013

Le 25 juin 2014, Promo Jeunes AMO a lancé son opération annuelle « La rentrée… faut y penser ! ». Cette année, nous la menons en partenariat avec :

 

  • dix autres services d’aide en milieu ouvert : Amon Rythme, C.A.R.S, Comète, AtMOsphères, CEMO, SOS Jeunes Quartier Libre, Atouts Jeunes, Inser’action, AMO TCC Accueil et AMO de NOH
  • le CASG « Solidarité Savoir »
  • l’asbl « BRAVVO », qui centralise les actions de prévention sur la Ville de Bruxelles 
  • l’asbl « Simplement Une Ecole »

 

Pour la septième année consécutive, cette campagne vise à sensibiliser les jeunes à la nécessité de s’inscrire dès à présent dans un établissement scolaire pour l’année 2014-2015.

 

Pour l'occasion, la permanence de Promo Jeunes est ouverte de 10h à 17h jusqu'au 4 juillet!

 

Le constat

En effet, par notre travail quotidien de permanence sociale ouverte aux jeunes jusque 18 ans, nous sommes en première ligne pour constater les difficultés rencontrées, sur le terrain, par les jeunes pour se réinscrire en début de chaque année scolaire. En août et en septembre, systématiquement, les services sont littéralement débordés de demandes sur ce thème. Nous prenons alors le temps d’orienter ces jeunes vers les écoles, en fonction de leurs attentes, de leurs capacités mais, surtout, des ressources disponibles en termes de places. Et c’est là que le bât blesse.  En septembre, les listes des écoles sont souvent complètes; il est souvent trop tard pour opérer un choix idéal, réellement en lien avec les aspirations du jeune.

Le Code pénal et les sextos

Quand les adolescents sont absolument sidérés d’apprendre qu’il est légal pour eux d’avoir des rapports sexuels mais que se prendre en photos, nus, pourrait relever de la pédopornographie et faire l'objet de poursuites.

La loi du 13 avril 1995 a ajouté un article 383bis* dans notre Code pénal grâce auquel la pornographie enfantine est désormais passible de poursuites pénales.

[Texte] Les paradoxes de la relation éducative

Dans ce texte, Philippe Jeammet, pédopsychiatre et psychanalyste déplie en quoi s’occuper d’adolescents dits difficiles, c’est constamment travailler aux confins du judiciaire, du sanitaire et de l’éducatif. A priori les deux premiers champs apparaissent mieux définis : on est coupable ou pas, malade ou non. Il est tentant de pousser les adolescents les plus difficiles vers un des deux  champs en espérant qu’à un problème défini on apportera une (...)

 Imprimer la page