Vidéos

[Vidéo] Garde alternée : les besoins du nourrisson

Les besoins de continuité et de permanence du nourrisson excluent la garde alternée, de  même que les nuits à l’extérieur. En effet, particulièrement durant les périodes d’endormissement, le bébé a besoin de sa mère à titre de figure d’attachement première, rassurante, sécurisante.

[Vidéo] Garde alternée : les besoins de l’enfant de 3-6 ans

Même si l'enfant est capable de comprendre et de s'exprimer avec des mots, il est toujours nécessaire d'assurer une continuité chez lui. Des contacts fréquents avec le parent absent, des temps de vacances un peu plus longs permettront à l'enfant d'investir différemment chaque parent.

[Vidéo] Garde alternée : les besoins de l’enfant de 6-12 ans

Entre 6 et 12 ans, l’enfant est sans doute le plus apte à supporter un hébergement alterné. Cependant, des conditions restent nécessaires : proximité géographique, proximité de l'école, absence de conflictualité entre les deux parents... Le sentiment de loyauté présent dans l'esprit de l'enfant donne également une teinte particulière à cette période.

[Vidéo] Garde alternée : le calendrier de Brazelton, un cadre progressif et individualisé

Christine Frisch-Desmarez (02:32), pédopsychiatre, déplie les particularités du calendrier de Brazelton qui offre un point d'appui pour penser les modes de garde, en fonction de l'âge de l'enfant. Pour les tout-petits, le besoin de stabilité, de sécurité étant primordial, il suggère un lieu d'hébergement principal et des temps avec l'autre parent les plus fréquents possibles.

[Vidéo] Garde alternée : Les repères du calendrier de Brazelton

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (02:55)

Brezelton est un psychiatre américain qui a proposé un système de garde, lors de séparation parentale, qui évolue en fonction de l'âge de l'enfant. Ces recommandations ont fait l'objet de remaniements mais permettent de penser un fonctionnement de garde alternée progressif qui tient compte des besoins du jeune enfant. 

Entre 0 et 2 ans : Privilégier un lieu unique d'hébèrgement, en maintenant les liens avec l'autre parent au travers de visites régulières en journée. 

Entre 2 et 3 ans : Maintien du lieu...

[Vidéo] Allégation en matière de maltraitance

Parfois, des accusations sont lancées facilement, sur des bases très fragiles. Certaines allégations, manifestement fausses, visent à porter atteinte à une personne. D'autres émanent de parents inquiets d'une éventuelle maltraitance. Il faut parfois "fermer les portes" pour que cela ne circule pas trop vite, ni trop fort, les investigations répétées n'étant pas la meilleure des choses pour l'enfant.

[Vidéo] Comment comprendre l’aveuglement d’une mère quand son conjoint maltraite ses enfants?

Comment expliquer qu'une maman puisse ne pas protéger ses enfants ? Certaines mères se trouvent  dans une situation de dépendance affective et/ou matérielle à l'égard du conjoint ou du compagnon maltraitant. Souvent aussi, une enfance douloureuse amène des femmes à opèrer une sorte de 'classement' pour ne pas affronter la réalité. Il existe également des mères peu protectrices, ou encore manipulables et manipulées ...

[Vidéo] La parole de l’enfant en cas d’abus sexuel

La parole de l’enfant traduit toujours sa subjectivité, rappelle Marc Gérard (04:28), pédopsychiatre. Recueillir sa parole en cas d’abus sexuel nécessite d'être à son écoute afin de lui témoigner de l’empathie, de considérer son courage à parler, d’assurer le suivi de cette écoute. Enoncer un abus sexuel ouvre toujours [Lire la suite]

[Vidéo] A quoi être attentif lors d’une inquiétude de maltraitance ?

Marc Gérard (04:04), pédopsychiatre, rappelle toute l'importance de ne jamais rester seul avec des inquiétudes quant à une potentielle maltraitance vécue par un enfant. Il est nécessaire de discuter avec un collègue ou une personne qui connait la famille... pour entendre leur point de vue, mesurer si les inquiétudes sont partagées et également pour ne pas rester seul avec un tel fardeau. 

[Vidéo] La maltraitance sur enfant – la négligence

Certaines négligences, occasionnelles ou fortuites, restent sans grande conséquence. La maltraitance par négligence, par contre, revêt un caractère beaucoup plus grave. Elle consiste en de la négligence physique (soins, hygiène, alimentation, protection vestimentaire...) ou de la négligence affective (apports dans la relation insuffisants ou négatifs). Ses conséquences se traduisent par des troubles du développement, des retards, des difficultés scolaires graves, une estime de soi faible, voire à l'extrême une psychopathologie. 

Un entretien avec Marc Gérard, pédopsychiatre. (05:06)

[Vidéo] Quand la crèche aide les parents en cas de maltraitance

La crèche est un dispositif précieux en cas de maltraitance pour offrir à l’enfant un milieu favorable pour son développement et à sa sécurité et répondre à la souffrance et aux fragilités parentales.

Les conditions de protection, de stimulation, de contenance que l’enfant vit à la crèche aura un effet bénéfique sur l’enfant mais potentiellement aussi sur les parents. 

Share

 Imprimer la page