Vidéos

[Vidéo] Comment comprendre qu’un parent brutalise son bébé ?

Reine Vander Linden (04:31), psychologue clinicienne. explique combien la parentalité polarise des émotions extrêmes : l'émerveillement face à son bébé qui dort, qui lui sourit, la joie et les émotions extrêmement négatives que peuvent susciter les pleurs d'un bébé.. Tout professionnel, doit pouvoir dire aux parents que ce sentiment d'être à bout, d'imaginer des scénarii violents, est universel, qu'il ne faut surtout pas en avoir honte.

[Vidéo] La place de l'émotion dans l'accompagnement des parents

Françoise Molénat (05:55), pédopsychiatre, évoque notre capacité en tant que professionnel à être à l'écoute des mouvements émotionnels que les parents traversent. La sécurité que vit le professionnel dans son métier lui donnera l’assise pour permettre aux émotions en présence d’être éprouvées par les parents et de s’appuyer sur cette reconnaissance et cette écoute pour assurer leur propre sécurité psychique.  

[Vidéo] Le déni de grossesse

Sophie Marinopoulos, psychologue clinicienne, explique le déni de grossesse comme une non prise de conscience de la réalité de la grossesse. La grossesse physiologique se déroule alors même que la réalité psychique est déniée. Dans certaines situations, où le déni se poursuit jusqu’au terme de la grossesse, la naissance est un non évènement : tuer l’enfant revient alors pour la femme à annuler l’évènement, non pas l’enfant. 

 

Share

 Imprimer la page