Professionnels

[Livre] L'avenir de la haine

Numéro de collection: 
14

Partant d’évènements du quotidien et de références cliniques, Jean-Pierre Lebrun, psychiatre, psychanalyste, « met à plat » son analyse de la haine, composante inhérente à la condition humaine. Comment la haine de l’enfant a besoin de rencontrer dans son parent un digne représentant de l’alliage désir/loi pour se transformer en supplément d’humanité.

[Livre] Voyage à travers la honte

Numéro de collection: 
13

Dans Voyage à travers la honte, Serge Tisseron décrit l’itinéraire de la honte et le processus de rupture qui en résulte. Au travers d’une description clinique de l’ « éprouvé » de la honte, l’effondrement cumulé des trois piliers [ le narcissisme, la relation aux autres ( liens affectifs) et l’appartenance avec la communauté humaine ] qui en constitue l’impact traumatique, présente aussi les leviers pour une prise en charge dans ces trois domaines.

[Livre] Le professionnel, les parents et l'enfant face au remue-ménage de la séparation conjugale

Numéro de collection: 
11

Lors d´une tempête conjugale, les professionnels en contact avec les enfants dans leur quotidien, sont régulièrement pris à témoin, par l´un ou l´autre membre de la famille. Face à ce remue-ménage, comment accompagner la crise et soutenir les parents dans leur relation à l´enfant ?

[Livre] Engagement, décision et acte dans le travail avec les familles

Numéro de collection: 
10

Le monde contemporain veut savoir pour pouvoir décider. Le renvoi à l’expert est quotidien. Les connaissances et le savoir sont érigés comme guide obligé de toute décision. 

Au jour le jour, autant les familles que les intervenants sociaux qui les accompagnent font l’épreuve de devoir décider et de s’engager sans tout savoir et sans recourir systématiquement à l’expertise. Spontanément, ils tentent de tenir une position d’un engagement, d’une décision, d’un acte ; mais dans le même mouvement, ils sont amenés à craindre l’erreur, à demander des avis complémentaires, à renvoyer vers une autre structure, à multiplier les intervenants et par là, à diluer sans le vouloir les responsabilités et les engagements que chacun peut prendre à la place singulière qu’il occupe auprès des familles.

Ce texte Temps d’arrêt de 120 pages reprend les interventions de 6 intervenants autour de ces questions complexes.    

[Livre] Ces désirs qui nous font honte – Désirer, souhaiter, agir : le risque de la confusion.

Numéro de collection: 
9

Le désir est pulsion de vie. Mais pas à n’importe quel prix ! L’auteur explique pourquoi la vie intime et la vie sociale impose une indispensable distinction entre désirer & agir et désirer & souhaiter. A la lumière de celle-ci, il aborde le concept de la honte.

 

[Livre] Le délinquant sexuel. Enjeux cliniques et sociétaux.

Numéro de collection: 
8

Francis Martens attire l´attention, à partir de données cliniques et statistiques, sur le risque d’une réponse strictement législative ( répressive) à la délinquance sexuelle qui fait de plus en plus figure de fourre-tout symbolique à l’angoisse collective face à la sexualité.

[Livre] Maltraitance et cultures

Numéro de collection: 
7

Lors d’une rencontre entre un intervenant et une famille immigrée, on se trouve inévitablement confronté à la rencontre culturelle. Dans le domaine de la maltraitance, cette question peut s’avérer particulièrement vive et source d’incompréhension. Le fait, par exemple, de frapper un enfant est considéré différemment selon la culture. Il est malaisé de s’en tenir de manière rigide à des règles préétablies, à une vision occidentale de la maltraitance. Mais à l’inverse, sous prétexte de tenir compte de la culture de l’autre, et donc de sa vérité en tant que sujet, faut-il accepter n’importe quel acte: du coup de savate à l’excision du clitoris? Certes non, mais comment faire la part des choses? Cette publication tente se frayer un chemin parmi ces questions.

[Extrait Temps d'Arrêt] Malaise dans la protection de l'enfance

Numéro de collection: 
6

Nous vous invitons à redécouvrir cet extrait du livre de Catherine Marneffe, pédopsychaitre : "Le progrès qui se manifeste dans l’attitude de renonciation à la violence est une tâche à laquelle chaque génération se trouve confrontée. Si nous voulons résoudre la  violence dans les familles, il faut pouvoir manifester une attitude de renonciation à notre propre violence, tant dans notre attitude critique concrète des inégalités et des injustices résistantes que dans notre attitude à l’intérieur des institutions où nous travaillons et que dans notre relation personnelle avec les enfants et les parents."
In Catherine Marneffe , « Les violences individuelles », Malaise dans la protection de l'enfance, Temps d’arrêt Yapaka, 2004

[Livre] Prévenir les troubles de la relation autour de la naissance

Numéro de collection: 
5

La périnatalité est une période féconde à tous égards: ouverte aux mouvements émotionnels, créatrice de liens, porteuse d’espoirs même dans les situations très vulnérables. C’est donc un moment particulièrement crucial pour construire une prévention dans des conditions favorables.

[Audio] "Collaboration et partage du secret professionnel"

Collaboration et partage du secret professionnel, par Solange Cartuyvels, psychologue et Céline Ego,médecin généraliste, dans le cadre de la conférence « Notes personnelles... Dossier informatisé... Droits du patient... Les limites du secret partagé » organisé par L'APSIH (Association des Psychologues de la Santé et des Institutions Hospitalières) en juin 2009 à Marchienne-au-Pont

La réflexion présentée par Solange Catuyvels et le Dr Céline Ego a été élaborée en équipe pluridisciplinaire.

[Audio] "Dans quoi s'engage le psychologue clinicien lorsqu'il parle ou écrit à propos d'un patient ?"

Dans quoi s'engage le psychologue clinicien lorsqu'il parle ou écrit à propos d'un patient ? Réflexion à partir de la clinique en milieu hospitalier" par Carine Culot psychologue, dans le cadre de la conférence « Notes personnelles... Dossier informatisé... Droits du patient... Les limites du secret partagé » organisé par L'APSIH (Association des Psychologues de la Santé et des Institutions Hospitalières) en juin 2009 à Marchienne-au-Pont.

[Audio] "Société de consommation, nos adolescents dans tout ça"

Conférence avec Claude Javeau, Docteur en Sciences sociales, Professeur émérite à l'ULB.

Marques de vêtements, de produits, GSM, Ipood et autres...Que faire avec l'impact des médias et de la publicité?
Comment faire quand on est dépassé par les moyens de communication de nos ados (Facebook, MSN,...).
Les adolescents évoluent dans une société de consommation pleine de promesses, de satisfaction immédiate ; comment leur inculquer la patience et les limites?

[Audio] "Clavardons… ou quand l'amant, c'est l'ordi !"

Conférence de Camille Labaki et Maggy Siméon, dans le cadre du 40ème Colloque de l'Institut d'Etudes de la Famille et de la Sexualité et du Ier Colloque du Centre Interdisciplinaire de Recherche sur les Familles et les Sexualités
« @mours virtuelles, conjugalité et internet » les 8 et 9 mai 09 à Louvain-la-Neuve ( UCL).
Les Actes complets du colloque sont attendus pour septembre 2009.

[Audio] "La séduction de l'écran. Questions sur l'exhibitionnisme virtuel"

Dans le cadre du 40ème Colloque de l'Institut d'Etudes de la Famille et de la Sexualité et du Ier Colloque du Centre Interdisciplinaire de Recherche sur les Familles et les Sexualités « @mours virtuelles, conjugalité et internet », les 8 et 9 mai 09 à Louvain-la-Neuve ( UCL).

Les Actes complets du colloque sont attendus pour septembre 2009.

 

Traiter les aggresseurs sexuels ?

La représentation sociale de l’agresseur sexuel, entre un fou «bon pour l’asile», un malade à soigner, un pervers à normaliser ou un criminel à punir, sanctionner ou enfermer à vie, soulève de multiples paradoxes. Le discours sécuritaire et normatif de nos sociétés modernes se trouve renforcé face aux recrudescences des cas de récidive pénal au sein de la population d’agresseurs sexuels. L’auteur propose de séparer, voire de dissocier, le soin du judiciaire et

Scène primitive en prime time ?

Vous allez rire, c’est certain. Et pourtant la scène mérite qu’on s’y arrête.

Depuis longtemps la télévision brouille les repères entre fiction et réalité, entre privé et public, entre intime et exposé organisant ainsi ce grand trou de serrure où qui veut ira jeter un œil (au risque de le perdre…)

Demander à un enfant, d’imaginer ses parents faire l’amour, et cela lors d’une émission grand public, n’est-ce pas aller un cran plus loin ?

La vidéo est visible ici : http://www.yapaka.be/professionnels/video/scene-primitive-en-prime-time

Children see do ?

Tirés par les cheveux ? Non ! …une manière de mettre en évidence que la prévention ressort avant tout de la responsabilité des adultes à l’égard des enfants : une référence aux modèles dans la manière d’être au quotidien, dans les « petites » choses de tous les jours en famille, dans la rue, au boulot…une responsabilité collective qui en toute circonstance, passe par chacun d’entre nous.

La vidéo est visible ici : http://www.yapaka.be/professionnels/video/children-see-do

La place des marâtres

Comment se positionner en tant que professionnel face aux nouvelles configurations familiales
et en particulier à la place de la belle-mère ?

Que signifie être belle-mère dans une famille en recomposition ?

Quel travail une femme est-elle amenée à faire lorsqu’elle est dans cette place ?

Comment en tant que professionnel soutenir ces femmes et la création de leur position ?

Ce forum est ouvert afin qu'entre professionnels puissent s'échanger, se discuter les points de vues et les pratiques autour de cette question.

Surveillance des enfants : la peste soient les puces !

En quittant les bras de sa mère, l'enfant découvre le monde, ses limites et celles que lui soumet son entourage. Il les intégrera et les fera siennes peu à peu.

C'est avant tout dans la parole qu'il apprend progressivement les limites. Gambadant sur le trottoir, il s'arrête au moment où on lui dit d'attendre pour traverser. A ce moment-là, l'adulte lui tiendra la main et en profitera pour parler des dangers de la circulation. De même on lui dit de prendre garde à un puit, à un poêle brûlant...

 Imprimer la page