Professionnels

[Livre] Cet art qui éduque

S’adressant aux éducateurs, enseignants, travailleurs sociaux et cliniciens, aux artistes, aux responsables éducatifs et culturels, ce texte de  Alain Kerlan et Samia Langar expliquent  et interrogent la portée éducative, sociale et politique de l'art. 

Disponible en librairie, en Belgique et en France. Ce livre n'est plus disponible en version papier mais reste disponible en téléchargement (version pdf et epub).
Numéro de collection: 
82

[Livre] Guide pour prévenir la maltraitance

Ce guide vise à rendre compte de la réalité complexe qui se présente aux professionnels de l’enfance confrontés à une situation de maltraitance : voir des signes ou recevoir des informations qui les inquiètent. Car, la maltraitance n’est pas un phénomène univoque : elle prend des formes et des degrés de gravité très variables. Ce texte présente l’essentiel des données actuelles concernant les mauvais traitements physiques, les négligences, les abus sexuels et la maltraitance psychologique.
Disponible en librairie, en Belgique et en France. 
Ce livre reste disponible en téléchargement (version pdf et epub).

Numéro de collection: 
71

[Livre] Rites de virilité à l’adolescence

A l’adolescence, nombre de conduites à risque masculines relèvent de rites de virilité, de rites de l’entre-soi. Cette image de soi à glorifier alimente des formes de violence parfois ultimes telles les tueries scolaires, le djihadisme. S’y retrouvent, l’impossibilité de s’identifier aux autres, une haine farouche qui tient lieu d’affiliation au monde, une fascination pour l’image et le sentiment d’atteindre une sorte d’immortalité par la virulence de l’acte. L’ouvrage est surtout centré sur les différentes formes de violences masculines.

Numéro de collection: 
80

[Livre] La violence envers les enfants, approche transculturelle

Ce texte est disponible en librairie. Marie- Rose Moro, psychiatre aborde la diversité culturelle de nos sociétés qui ouvre sur la nécessité de la penser comme une ressource. En matière de protection de l’enfance, attribuer à l’autre culture des pratiques maltraitantes est souvent une mise à distance, un réflexe pour occulter sa responsabilité à prendre en compte les violences à l’œuvre qui touchent les enfants dans toutes les cultures.   

Numéro de collection: 
79

[Texte] L’enfant face à la mort

TEXTE paru dans Points de repères pour prévenir la maltraitance, Temps d’arrêt, Yapaka.

La mort, une réalité à découvrir

La première rencontre de l'enfant avec la mort concerne souvent l'un de ses grands-parents. Cette mort qui amène tristesse et questions s'inscrit dans le cycle de la vie de la naissance à la mort : « Il/elle était vieux/vieille, il/elle arrivait à la fin de sa vie ». La perte d'un animal familier peut aussi amener l'enfant à vivre une perte importante.

Punir un enfant ?

Pour grandir, l'enfant a besoin de cohérence, de fiabilité et de repères. Fragile, il est également cet être pulsionnel, qui veut « tout tout de suite ». Ses parents et éducateurs, l'aident peu à peu à quitter cette position toute-puissante au bénéfice d'autres investissements : accepter de retarder le plaisir immédiat pour élargir son horizon. Cette frustration nécessaire va l'aider à devenir un être sociable.

Qu’est-ce qui nous différencie du parent incestueux, du pédophile ?

L’actualité met régulièrement en lumière des violences sexuelles à l’encontre de mineurs, parfois des enfants. Commis sur des êtres vulnérables par ceux qui ont la charge de les protéger, ces actes sont vécus, à juste titre, comme intolérables. Ils sont parfois qualifiés de « monstrueux », ce qui indique à quel point nous avons du mal à les prendre en compte comme humains. Et pourtant…

Malmener ou brutaliser un bébé : impensable ?

La vulnérabilité du petit d'homme suscite immanquablement l'idée qu'une prévenance particulière à son égard est de mise. Et pourtant…

Le bébé met à jour, et de façon exacerbée, l'ambivalence humaine, la polarité des émotions qui nous animent. On peut se sentir émerveillé et attendri devant un bébé sage ou endormi dans les bras, mais se sentir agressif et rancunier lorsque ce même bébé interrompt sans cesse nos nuits, pleure en continu, refuse de s'alimenter…

Aliénation parentale, un concept qui peut causer du tort

Les intervenants de terrain sont fréquemment interpellés ou mandatés pour intervenir dans une séparation litigieuse entre des adultes qui sont parents d’un ou plusieurs enfants.
On aimerait que la séparation d’un couple se passe de manière paisible. C’est très rarement le cas, et pour cause : mésententes, déceptions, trahisons, deuils… sont au rendez-vous et la cicatrisation de telles blessures prend toujours du temps.

Les limites aident à grandir

Dès sa naissance, l’enfant a besoin d’un cadre et de limites autant que de liberté et d’autonomie. Cette réalité de limites et de frustrations se prolonge tout au long de la vie. Elle s’impose entre autres afin de réguler besoins, désirs, réalités… composantes inhérentes à la condition humaine.

L’angoisse est-elle nocive pour les enfants ?

L’angoisse fait partie de la constitution du développement psychique, elle est un affect qui traduit un état de malaise dont l’origine n’est pas consciente.

Au début de sa vie, par exemple, le nourrisson n’a pas encore conscience de sa propre individualité. Dès lors, quand il perd de vue sa mère, il ne se représente pas qu’il va la retrouver; ce qui peut lui faire vivre une douleur psychique intense : celle de la perte. L’angoisse, c’est la réaction au danger que cette perte comporte.

[Audio] "Naissances : L'attachement, tisser des liens, les émotions..."

Une conférence de Reine Vanderlinden, psychologue périnatale et responsable formations au GIP et Monique Meyfroet, psychologue, à l'occasion du Colloque "Corps à corps et désaccord : Naître parents aujourd'hui" organisé le vendredi 15 janvier 2016 par le service de Formations Continues FoRS paramédical de la Haute Ecole de Namur-Liège-Luxembourg.

[Audio] "Les violences des adolescents sont les symptômes de la logique du monde actuel"

Dans cette conférence, Jean-Marie Forget, psychiatre, psychanalyste propose une approche clinique des adolescents, de leur fragilité, de leur violence mise en scène ou en acte. Pour le professionnel, il importe de comprendre en quoi ces actes traduisent un défaut de sens, une défaillance de la parole afin d’en réintroduire les « dimensions exclues".

[Audio] La radicalisation des jeunes : une approche réflexive et préventive

Dans le cadre d’un séminaire adressé aux professionnels de l’aide à la jeunesse et de l’éducation, RTA  vous invite à découvrir ces trois conférences qui ont alimenté le travail de réflexion.

 

Accedez à la retranscription de la contérence  "Comment défendre nos valeurs ? Réflexions sur l’après-Charlie avec Vincent de Coorebyter ( mars 2015)

 Imprimer la page